Christiane Passevant
Monsieur. Film de Rohena Gera
Sortie nationale 26 décembre 2018
Article mis en ligne le 21 janvier 2019
dernière modification le 18 décembre 2018

par C.P.

Monsieur
Film de Rohena Gera (26 décembre 2018)

« La fracture des classes sociales en Inde aujourd’hui est aussi forte que la discrimination raciale aux États-Unis des années 1950 [souligne la réalisatrice]. La différence est qu’ici elles ne sont même pas identifiées comme un problème. Il est considéré totalement normal d’exploiter, ignorer et traiter comme inférieures des personnes qui vivent et travaillent dans les foyers aisés. Une histoire d’amour entre un patron et sa “servante”, comme on les appelle toujours, et comme ils s’appellent eux-mêmes, conduirait ces deux personnes au ridicule et à la honte. »

Dans cette société où tout semble figé, où le système de castes est tellement intégré dans les mentalités, les coutumes et les habitudes qu’il paraît impossible de même imaginer que les barrières sociales puissent disparaître, ou être remises en question. C’est la force du cinéma, non pas de provoquer le changement, mais peut-être de donner la possibilité d’observer, de poser des questions, de susciter la réflexion, et c’est déjà bien.

Le film de Rohena Gera, Monsieur, fait partie de ces films qui donnent à réfléchir sur les habitudes anodines au premier regard, les comportements institutionnalisés qui font que l’on ne se préoccupe pas de l’autre, des autres, ni du phénomène de la domination, de quelque nature qu’elle soit…

Monsieur est aussi un film ouvert, grâce au personnage de Ratna, une femme déterminée dans la poursuite d’un rêve et de son émancipation… L’histoire d’amour impossible illustre parfaitement les frontières dans lesquelles s’enferment les individus. Alors les femmes représentent l’avenir ? En tout cas, Ratna y est pour beaucoup.

Monsieur de Rohena Gera est a sur les écrans le 26 décembre.