Christiane Passevant
La comédie italienne et Alberto Sordi
Article mis en ligne le 19 décembre 2016
dernière modification le 27 décembre 2016

par C.P.

Un coffret DVD édité par Tamasa de cinq films interprétés par Alberto Sordi, cinq réalisateurs différents, cinq comédies grinçantes et une pléiade de comédien.nes. Deux films sont inédits en France, L’agent de Luigi Zampa (1960) et Détenu en attente de jugement de Nanni Loy (1971).

L’agent de Luigi Zampa (1960).

Finalement admis à force de magouilles comme agent municipal de police, Otello Celletti parade dans son bel uniforme et ne met pas beaucoup de cœur à l’ouvrage. Il se fait rappeler à l’ordre et change alors de méthode, fait du zèle et devient extrêmement pointilleux. Pas de privilège devant la loi… Otello dépasse les bornes… Mais le retournement de veste n’est pas loin !

Une vie difficile de Dino Risi (1961).

Silvio refuse les concessions. Il rejoint la résistance contre les fascistes et publie un journal clandestin, il rencontre Elena qui le sauve des Allemands. Après la guerre, il devient journaliste avec un salaire de misère, et finalement ses articles critiques lui valent de se retrouver en prison. Malgré la naissance de son fils, il refuse de rentrer dans le rang et Elena, n’en pouvant plus, le quitte. Il essaie alors une autre manière…

Mafioso de Alberto Lattuada (1962).

En vacances dans son village natal de Sicile avec sa femme et ses deux filles, Antonio Badalamenti est kidnappé par ses gangsters, enfermé dans une caisse et envoyé par avion aux Etats-Unis où on lui ordonne de liquider quelqu’un… Un des meilleurs films sur la mafia, loin des clichés habituels, grotesque, terrifiante. Une comédie noire, satirique, pessimiste.

Détenu en attente de jugement de Nanni Loy (1971).

Giuseppe Di Noi est géomètre et s’est marié en Suède où il vit depuis sept ans. Il décide de partir en vacances avec sa femme et ses enfants en Italie, son pays natal. Mais à la frontière, les choses se gâtent et l’absurde se met en branle… Un vrai cauchemar ! Le Procès de Kafka en comédie italienne…

L’argent de la vieille de Luigi Comencini (1972).

Chaque année, une Comtesse convie Peppino et Antonia, Italiens pauvres qui habitent un bidonville avec leurs quatre enfants, à une partie de cartes. La Comtesse gagne, mais un jour, ils ont en main une fortune… Le pouvoir et la lutte de classes. Le film est porté également par le couple Sordi, Silvana Mangano, dans un rôle à contre emploi, une Bette Davis monstrueuse et un Joseph Cotten surprenant.