DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Francis Gavelle
journal du confinement (complet)
Article mis en ligne le 18 mai 2020
Rubrique : NOUVELLES, ESSAIS, EXPRESSIONS…

Mardi 17 mars 2020 - 12h58

Dans ma cour d’immeuble, gambadant (presque devisant) tranquillement, deux magnifiques corbeaux noirs se tiennent prêts.

Depuis ma fenêtre du deuxième étage, je les regarde, un verre à la main.

Les pâtes cuisent lentement et la chaîne HI-FI joue la Symphonie pastorale (...)

Alain Brossat et Alain Naze
Article mis en ligne le 15 mai 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

« Je ne crois pas me tromper en affirmant que la respiration est une fonction vitale chez toute créature car elle tire de l’air un élément qui apporte au sang le principe de la vie ».

Herman Melville, Moby Dick

Goethe, sur son lit de mort, réclamait davantage de lumière. Ce que nous serions, nous, portés à réclamer en priorité, à l’épreuve de l’épidémie de coronavirus, de la dégradation du climat, de la multiplication des pics de pollution, notamment dans les grandes agglomérations, c’est davantage d’air – de (...)

luttes@l-a-p.org // https://lutteslap.blogspot.com/
Article mis en ligne le 15 mai 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, 12 mai 2020
Lycée autogéré de Paris luttes@l-a-p.org // https://lutteslap.blogspot.com/

Baisse des moyens et des effectifs : l’austérité sur le terrain

Comme tous les services publics, et donc comme d’autres lycées publics, le LAP a été touché par la « révision générale des politiques publiques » (RGPP) menée de 2007 à 2012 : il fallait que l’État réalise des économies du fait de la baisse des (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 14 mai 2020
dernière modification le 18 mai 2020
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE… TV…

Gloria Mundi
Robert Guédiguian
Sortie DVD/BRD le 2 juin (DIAPHANA EDITION VIDEO)

Mathilda donne naissance à une petite fille, Gloria — clin d’œil à la Gloria de Casavetes ou bien à celle de Sebastián Lelio ? —, entourée de sa famille. Une famille recomposée qui tente de s’en sortir, plus ou moins facilement, Mathilda la fille aînée enchaîne des petits boulots à l’essai, son compagnon (...)

Barthélémy Schwartz
Article mis en ligne le 14 mai 2020
Rubrique : PHOTOS… ART… MUSIQUES… VIDÉOS…
Olivier Le Cour Grandmaison
Article mis en ligne le 14 mai 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

« Les grands jouent des coudes à l’envi pour se faire voir plus rapprochés de Jupiter, n’aspirant qu’à balancer à leur cou une chaîne plus lourde… » Érasme, Éloge de la folie

« Les statues (…), les cortèges triomphaux et les autres excitants à la vertu, sont des marques de servitude plutôt que des marques de liberté. C’est aux esclaves, non aux hommes libres qu’on donne des récompenses pour leur bonne conduite. » Spinoza, Traité Politique

« Ceux qui désirent acquérir la grâce de quelque Prince ont accoutumé de se présenter à lui » (Machiavel) couverts de riches présents et d’adorner leurs discours de pompeuses formules relatives à sa gloire incomparable. Par expérience, ils savent que la flatterie est une maîtresse sublime dont les charmes à nuls autres pareils subjuguent y compris les plus forts. Rares sont les grands capables de résister à ses appas suggestifs mais trompeurs. Ils se croient supérieurs, puissants et inflexibles ; là se trouvent leur talon d’Achille. Quelques paroles doucereuses et joliment tournées propres à satisfaire leur ego boursoufflé, les voilà qui enflent puis chavirent et deviennent d’une souplesse remarquable. Classique dynamique passionnelle ; sa vérité est de tous les temps et de tous les régimes.

Consultez les annales ; elles sont remplies d’exemples funestes. À cause des flagorneries de ses conseillers, tel monarque, promis à une brillante destinée, s’est mué en un tyran sanguinaire et ces maux affectent aussi les Républiques. Il est des princes dont je te tairai les noms qui, après avoir juré leurs grands Dieux que leur unique préoccupation serait le bien commun, n’ont eu de cesse de satisfaire les ambitions et les intérêts particuliers de ceux qui se poussaient du col pour chanter leurs louanges. Mais baste, ma plume s’égare. Mon dessein n’est pas de gagner votre estime dont je n’ai que faire, je l’avoue. Avec joie, je laisse vos rampants courtisan-e-s persévérer dans cette voie, eux qui prennent le bonheur de vous servir et la servitude volontaire à laquelle ils se condamnent ainsi pour l’acmé de la liberté.

J’ai ouï dire qu’en pleine crise sanitaire, l’organisation des cérémonies du 14 juillet « était un casse-tête supplémentaire pour les armées » et les services à « l’Élysée. [20] » L’information ne laisse pas de surprendre. Comme beaucoup, je pensais naïvement que l’urgence des urgences était la lutte contre la (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 10 mai 2020
Rubrique : LIVRES, REVUES…

L’ouvrage de Michael Seidman s’attache à un pan peu visité de l’histoire politique et sociale de la révolution espagnole, à Barcelone, comparée à celle du Front populaire, à Paris. Perspective originale, peu abordée et particulièrement intéressante dans le contexte social d’aujourd’hui. Il pose en effet de (...)

Alain Brossat et Alain Naze
Article mis en ligne le 10 mai 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

« O homme, admire la baleine, prends modèle sur elle ! Toi aussi conserve ta chaleur au sein des glaces. Toi aussi, sache vivre en ce monde, sans être de ce monde ». Herman Melville, Moby Dick

Dans le texte précédent (« Confiner la bêtise épaisse et gluante de nos gouvernants » [25]), nous avons mis l’accent sur les facteurs de désorientation qu’a accentués le surgissement de l’épidémie de covid 19 – désorientation qui exerce ses effets bien au-delà de ce qui saute immédiatement aux yeux : la (...)

Olivier Le Cour Grandmaison
Article mis en ligne le 6 mai 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

« C’est en 1945 que mon humanitarisme fut confronté pour la première fois au plus atroce des spectacles. J’avais vingt ans. Le choc que je ressentis devant l’impitoyable boucherie qui provoqua la mort de plusieurs milliers de musulmans, je ne l’ai jamais oublié. Là se cimente mon nationalisme. » Kateb Yacine

« L’histoire n’est pas le passé. C’est le présent. Nous portons notre histoire avec nous. Nous “sommes” notre histoire. » James Baldwin

À la mémoire de Nicole Dreyfus, infatigable avocate qui a constamment lutté pour la reconnaissance des massacres de Sétif, Guelma et Kherrata comme crimes contre l’humanité.

À la veille des commémorations destinées à célébrer le soixante-quinzième anniversaire de la victoire des Alliés contre le régime nazi et la fin de la Seconde Guerre mondiale, Geneviève Darrieussecq, diaphane secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, relaie les desiderata jupitériens. « Le (...)

Olivier Le Cour Grandmaison
Article mis en ligne le 1er mai 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

« Ferraille, ferraille encore, ferraille toujours
Qu’importent le bras lourd et le souffle court
Ceux que tu combats connaîtront la défaite, un jour. » Anonyme du XVIIème.

« Proposez ce qui est faisable, ne cesse-t-on de me répéter. C’est comme si l’on me disait : Proposez de faire ce qu’on fait ; ou du moins proposez quelque bien qui s’allie avec le mal existant. » J-J. Rousseau.

« Depuis le temps que la France rayonne, je me demande comment le monde entier n’est pas mort d’insolation. » J-Fr. Revel.

Que la crise sanitaire présente et celle économique, sociale et financière qui va suivre, sans doute beaucoup plus longue et plus terrible encore pour les salarié-e-s et les précaires, elle a déjà débuté en fait, suscitent de nombreuses envolées lyriques, patriotiques et souverainistes relatives à la (...)

La révolte (groupe de la Fédération anarchiste)
Article mis en ligne le 1er mai 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Tandis que le monde doit faire face à la pandémie de COVID-19 et que nous devons appliquer certaines mesures sanitaires strictes comme le confinement, nous continuerons à prôner la solidarité de classe avec les travailleuses et les travailleurs, avec les personnes les plus vulnérables et à exercer notre esprit critique. D’ailleurs, ce n’est certainement pas ce gouvernement ou les forces de police, qui exerçaient hier encore leur violence contre nous, qui nous dicteront ce que nous devons faire.

Contrairement à ce que nous prescrivent les gouvernants, il n’est pas déraisonnable de critiquer radicalement les circonstances qui nous ont conduit à ce désastre et d’en chercher les véritables causes. De même, qu’il n’est pas non plus insensé de dénoncer avec colère la manière dont sont traité.es tous (...)

Alain Brossat et Alain Naze
Article mis en ligne le 26 avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Qu’est-ce qui distingue le confinement d’autres opérations en matière de gouvernement des vivants ou, si l’on préfère, de conduite des populations ? Le confinement se présente comme une opération hybride : c’est assurément une opération autoritaire (qui ne s’y soumet pas s’expose à des sanctions pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement), mais elle s’affiche comme une mesure de sauvegarde et de protection et non de sanction – à la différence notoire de l’emprisonnement, précisément. Elle s’inscrit dans l’horizon général de la défense de la vie sous la forme de la santé, de l’intégrité des corps, de la prise en charge des populations par l’État et les gouvernants qui la décrètent. Mais, contrairement à l’hospitalisation, elle ne comporte aucun volet sanitaire — elle consiste à adresser une consigne collective et impérieuse à la population : enfermez-vous chez vous, sortez le moins possible, respectez quelques règles d’hygiène — et pour le reste, débrouillez-vous ! En ce sens, il importe de bien distinguer le confinement de la quarantaine : les personnes placées en quarantaine, à l’isolement, car elles présentent le danger de propager l’épidémie, sont sous surveillance médicale. Leur sortie de quarantaine est soumise à la condition d’une évaluation individuelle de leur non-contagiosité. En ce sens, la quarantaine, c’est ce que Foucault appelait de l’anatomo-politique, c’est tête de pipe par tête de pipe. Le confinement, c’est, par contraste, d’abord de la biopolitique basique (un mécanisme de sécurité global fonctionnant à l’échelle d’une population) [50].

On remarquera, à l’examen de l’épidémie présente, que le confinement est une opération à laquelle les gouvernants recourent sur un mode d’autant plus autoritaire qu’ils ont un temps de retard — c’est un euphémisme — sur la propagation de la contagion à l’échelle du pays dont ils ont la charge. Ils avaient la (...)

Marie Beschon
Article mis en ligne le 26 avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Réunis dans un collectif qui associe théâtre, recherches en sciences humaines et médiation socioculturelle, Manifeste Rien travaille depuis dix ans sur le théâtre et la critique sociale. Depuis fin 2019, le Collectif mène des ateliers avec les femmes du Centre de Culture Ouvrière Bernard du Bois, dans le quartier de Belsunce, à Marseille. En ces temps de confinement, l’opportunité est donnée à la prise de recul. En nous retournant sur ces ateliers et ce projet, plusieurs choses nous sont apparues intéressantes à relever et parfois même nécessaires de souligner.

À quoi servons-nous ? À qui servons-nous ? Décalage entre la demande des financeurs et la réalité du terrain.

Financés par le Politique de la Ville, une de nos missions consiste à remédier à la précarité sociale de publics dits en difficulté. C’est écrit noir sur blanc. Nous devons participer (...)

Olivier Forest
Article mis en ligne le 22 avril 2020
dernière modification le 21 avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Ce pouvoir n’a pas su ou n’a pas voulu anticiper la crise sanitaire que nous vivons ; il s’est en tout cas servi de la crise épidémique actuelle ou l’a amplifiée à son avantage pour créer les conditions de la mise en œuvre in situ et grandeur nature d’un contrôle social omniprésent et policier quasi total et sans précédent en France.

Le pouvoir en rêvait et le coronavirus lui a offert cette opportunité politique unique et extraordinaire. Sans nul doute, des experts et des technocrates étudient déjà les effets psychosociaux et les réactions induites des comportements de populations confinées. Cette crise révèle en conséquence un (...)

Gilles Tourman
Article mis en ligne le 21 avril 2020
dernière modification le 6 mars 2020
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE… TV…

Nous les chiens
The Jokers/Les Bookmakers
Film d’animation de Oh Sung-Yoon et Lee Choon-Baek (29 avril)

Abandonné par ses maîtres, Moong-chi va se trouver lui-même mais aussi la liberté, la nature et l’amour grâce à ses rencontres avec d’autres chiens ayant subi le même sort. Un film dont le classicisme de l’animation en fait la qualité au même titre que son message universel.

Abandonné en forêt par son (...)

Olivier Le Cour Grandmaison
Article mis en ligne le 19 avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Qu’il semble loin le temps où un sémillant candidat à la présidence de la République publiait un livre au titre hyperbolique mais creux : Révolution (2016). Un tissu de banalités, de poncifs, de formules ronflantes et de généralités conçu par des communicants soucieux de mettre en scène leur champion, ce Rastignac de la Somme. Premier volet d’une analyse en deux parties du « macronisme ».

« Les devins (…) n’ont jamais pris plus d’empire sur la foule (…) que dans les pires situations traversées par l’Etat. » Spinoza, Traité Théologico-Politique

« Certes, notre plume est une arme bien faible – et on ne manque pas de nous le faire cruellement remarquer. Mais il est de notre devoir d’en faire usage. (…) On pourra donc plus tard nous reprocher d’avoir été impuissants, mais pas de nous être déshonorés. » K. Mann, Contre la barbarie 1925-1948

Qu’il semble loin le temps où un sémillant candidat à la présidence de la République publiait un livre au titre hyperbolique mais creux : Révolution (2016). Petit livre rouge-blanc-bleu destiné aux militants, aux cadres de son mouvement, aux ralliés de la première et de la dernière heure, et bien sûr (...)

Jérôme Baschet
Beaucoup de questions et quelques perspectives par temps de coronavirus
Article mis en ligne le 17 avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Il n’est sans doute pas faux de dire que le Covid-19 est une maladie du Capitalocène et qu’il nous fait entrer de plain-pied dans le XXIe siècle. Pour la première fois sans doute, il nous fait éprouver de façon tangible la véritable ampleur des catastrophes globales des temps à venir [86].

Mais encore faut-il tenter de comprendre plus précisément ce qu’il nous arrive, en ce qui concerne tant l’épidémie provoquée par le SARS-CoV-2 que les politiques sanitaires adoptées pour l’endiguer, au prix d’une stupéfiante paralysie de l’économie ; car on ne peut, sans ces préalables, espérer identifier (...)

Olivier Le Cour Grandmaison
Article mis en ligne le 17 avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

La pandémie du Covid-19 a conduit des historiens à rappeler celle qui a frappé le monde, l’Europe et la France en 1918 : la grippe dite espagnole et celle de la grippe asiatique (1956-1958), plus encore oubliée. Intéressant mais partiel puisque les colonies n’entrent pas dans ce tableau mémoriel. Singulière omission.

« Qu’il soit établi une séparation complète entre les villages indigènes et les villages habités par les Blancs... » Vœu de la section médicale du Congrès colonial français (1905)

« L’œuvre de la colonisation française a été l’œuvre de la Troisième République ! Nous devons l’affirmer bien haut. » Marcel Saint-Germain, sénateur, (1907)

La pandémie du Covid-19 a conduit des historien-ne-s et des journalistes à rappeler celle qui a frappé le monde, l’Europe et la France en 1918 : la grippe dite espagnole et ses 400 000 victimes françaises, selon certains. Et celle de la grippe asiatique (1956-1958), plus encore oubliée, qui a fait (...)

Francis Gavelle
Journal du confinement (la suite)
Article mis en ligne le 13 avril 2020
dernière modification le 18 mai 2020
Rubrique : NOUVELLES, ESSAIS, EXPRESSIONS…

Lundi 30 mars 2020 – 20h35

Début de la troisième semaine de confinement. Moral en berne. Je fais alors un petit tour du côté des tâches ménagères : dégivrage du réfrigérateur (certes il est robuste, mais datant des années 80, ce n’est pas le moment qu’il me lâche) ; nettoyage des vitres et mise en route (...)

Charles Reeve
Article mis en ligne le 13 avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

« Ce que nous vivons aujourd’hui est un temps suspendu qui nous est imposé, qui n’est pas le fruit d’une action autonome d’opposition au monde. »

Comment croiser et faire entrer en résonance les réflexions sur l’étrange et singulière période que nous vivons ? Une période qui, par son côté tragique, met en relief les faiblesses et les limites du système capitaliste mondialisé, faiblesses qui, hier encore, passaient pour l’expression de sa force et de sa puissance.

Soumis aux discours toxiques, distillés en boucle, nous sommes cloués au présent par une atmosphère anxiogène, nous sommes impuissants, du fait même de notre isolement. Nous nous sentons menacés par un environnement où tout objet ou individu est perçu comme hostile, source de mort. Les relations (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 11 avril 2020
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE… TV…

La Llorona
Film de Jayro Bustamante (22 janvier 2020)

Nuestras Madres
Film de Cesar Diaz (prochainement)

Cette année est riche en films importants venant d’Amérique latine, et l’on peut commencer par deux réalisateurs qui ont pris pour sujet l’évocation d’une période tragique de leur pays, le Guatemala. Jayro Bustamante a choisi pour titre celui d’une chanson mythique mexicaine, La Llorona, dont le (...)

Sarah Algherbawi
Article mis en ligne le 9 avril 2020
Rubrique : INTERNATIONAL

Le coronavirus est arrivé à Gaza le 22 mars, jour où une information a révélé qu’il avait été détecté chez deux personnes qui rentraient du Pakistan.

Depuis, et au moment où j’écris cet article, dix autres cas ont été signalés – tous, jusqu’à présent, parmi des personnes en quarantaine.

La bande de Gaza est (...)

communiqué
Article mis en ligne le 8 avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

C’ÉTAIT LE 8 MARS

C’était le 8 mars. Il y a tout juste un mois. Nous étions 150 000 dans toutes la France. 150 000 à manifester pour les droits des femmes, contre le prix accordé à Polansky, contre les féminicides qui avaient dévasté l’année 2019, contre la « réforme » des retraites, contre les inégalités salariales, (...)

CREA - Toulouse et CREA – Paris
Le 7 avril 2020.
Article mis en ligne le 8 avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

creatoulouse@squat.net

creatoulouse.squat.net

Nous, membres de la Campagne de Réquisition d’Entraide et d’Autogestion, réquisitionnons plusieurs bâtiments des villes de Paris et Toulouse, depuis plus de 9 années. Ces bâtiments sont nos maisons, où depuis peu, se « confinent » plus de 250 personnes, dont plus de 60 familles avec enfants. Sans (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 5 avril 2020
dernière modification le 8 avril 2020
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE… TV…

Matthias et Maxime
Xavier Dolan (VOD 30 mars)

Un simple baiser devant la caméra, un baiser, que l’on ne voit d’ailleurs pas, pour un court métrage étudiant intitulé Limbes et voilà que le trouble s’installe dans une amitié depuis l’adolescence. Comment ce geste anodin, une « niaiserie » comme dit Maxime, peut-il remettre en question des liens (...)

Jean-Marc Royer
Article mis en ligne le 2 avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

La situation de confinement actuelle possède certaines ressemblances avec les épreuves d’un embastillement dont celles et ceux qui en sont sortis nous rappellent qu’elles ne se traversent pas si aisément et qu’il nous faut y porter quelque attention. Au-delà des exercices physiques, des (...)

Alessandro Stella
Article mis en ligne le 2 avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Ce texte d’Alessandro Stella a été mis en ligne sur le site Lundi Matin le 30 mars 2020.

Porté par le COVID-19, c’est aussi le virus de la peur qui est en train de se répandre à toute vitesse dans le monde entier. Et il faut se demander, une fois l’épidémie du coronavirus terminée, quels seront les effets politiques et sociaux provoqués par le virus de la peur.

Il ne fait aucun doute que (...)

Volume 3 (Editions Noir et Rouge)
Article mis en ligne le 2 avril 2020
Rubrique : LIVRES, REVUES…

À la demande de la Confederación Nacional del Trabajo (Confédération nationale du travail), CNT, en exil en France, José Peirats a été chargé de rédiger une histoire de ce mouvement. Une décision courageuse, alors que cette organisation anarchosyndicaliste était fragilisée par une scission en exil et (...)

Olivier Le Cour Grandmaison
Article mis en ligne le 1er avril 2020
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Philo-idéologues doublés de dangereux démagogues qui attisent mépris, indignation et colère, pensés par beaucoup, comme les courageux défenseurs de la laïcité, de la République et de la France... Retour sur les dernières sorties d’Alain Finkielkraut et Michel Onfray. Convaincus d’avoir atteint les sommets de la philosophie, ils la travestissent.

« Une affection n’est mauvaise ou nuisible qu’en tant qu’elle empêche l’âme de penser. » Spinoza, Ethique, V, IX, démonstration

« Ameuter les masses, lancer les foules est un exercice d’autorité non moins étranger à la raison que d’amasser quelque majorité (…). Nous sommes aujourd’hui sous le gouvernement de la démagogie beaucoup plus que sous le gouvernement de la démocratie. » Ch. Péguy, De la raison, 1901.

Sans doute un peu naïvement, certains pensaient que, privés d’émissions radiophoniques et télévisuelles en raison du confinement, les bateleurs et les bavards médiatiques seraient contraints de réduire le débit de leurs logorrhées et de tempérer la virulence de leurs diatribes. Plus encore, que ces (...)

Francis Gavelle
Journal du confinement (début)
Article mis en ligne le 1er avril 2020
dernière modification le 18 mai 2020
Rubrique : NOUVELLES, ESSAIS, EXPRESSIONS…

Mardi 17 mars 2020 - 12h58

Dans ma cour d’immeuble, gambadant (presque devisant) tranquillement, deux magnifiques corbeaux noirs se tiennent prêts.

Depuis ma fenêtre du deuxième étage, je les regarde, un verre à la main.

Les pâtes cuisent lentement et la chaîne HI-FI joue la “Symphonie pastorale” (...)






















Statistiques du site

  • Nombre total de visites :
    544017 visiteurs
  • Nombre de pages visitées :
    224812 pages
  • Moyenne depuis 365 jours :
    135 visites par jour
  • Plus grosse journée
    le 13-11-2019
    avec 1902 visiteurs
  • Aujourd'hui :
    16 visiteurs
  • Actuellement en ligne :
    0 visiteur
  • Ce site compte : 9 auteurs 227 rubriques 1876 articles 159 mots-clés 7 sites référencés
  • Dernier article paru :
    le 18 mai 2020
    "Je gambade aussi "


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2