DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
4ème Salon des éditions libertaires à Lyon
Lyon 22-23 novembre 2014
Article mis en ligne le 11 novembre 2014

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Le mot des organisateurs :

L’effervescence éditoriale, en particulier libertaire, de ces dix dernières années exprime et nourrit les luttes et les analyses de celles et ceux qui combattent au quotidien l’ordre capitaliste et patriarcal.

Face à la violence du contexte social et politique actuel, il est urgent de rappeler combien sont importants le développement et la diffusion d’une pensée et de pratiques critiques, réfractaires et libertaires.

Ce salon sera donc l’occasion pour les éditeurs-trices, auteur-es, lecteurs-trices, militant-es, passant-es de se rencontrer et de débattre pendant deux jours sur les réflexions et les pratiques pour abattre ce monde en vue de construire une société libertaire. Livres, revues, CD, DVD, sites, brochures, zines, affiches, expressions artistiques... seront au menu.

Radio Canut qui diffuse régulièrement l’information sur le salon et "Novembre on s’installe partout " émettra en direct du salon : des auteur-es, des éditeur-es à découvrir en pagaille.

Nous vous attendons donc à la Maison des Associations (MDA), 28, rue Denfert-Rochereau-69004 Lyon, samedi 22 novembre de 10 h à 19 h et dimanche de 10 h à 18 h

La Gryffe librairie libertaire

Le Centre de Documentation Libertaire

Les Ami-es de la Gryffe

Liste des exposant-es

Éditeur-es

Acratie, Al dante, Alternative Libertaire, Atelier Création Libertaire, Antisociales, Black boat asso / Bizounours prod, Chant d’orties, Chat Chuffit, Coquelicot, Courant Alternatif, CNT-RP, CQFD / Le Chien rouge, CRAS,

Foutou’Art, Edito Hudin, Hobo diffusion [représente les éditions : Ab Irato, Bons caractères, CMDE, La lenteur, de la Roue, du Bout de la ville, cp productions, de l’Escargot, Entremonde, Goater, Nuits rouges, Nada, Nautilus, Poncerq, Rue des cascades, Tops Trinquier, Vertige Graphic, et quelques autres...],

L’Échappée, L’Éclat, La Pigne, Lieux Communs, éditions Libertaires, Libertalia, Matériologiques, Mémoires partagées, Monde à l’envers, éditions du Monde Libertaire, Ni patrie ni frontières, Noir et Rouge, No Pasaran,

Ouest Fisting, Passager Clandestin, Petit Pavé, Promedios Fondeurs de briques, Réfléchir n’a jamais tué personne, Réfractions, Sao Mai, Sens et Tonka & Cie, Silence, Tahin party, Tanibis, Temps Critiques, Tribord, Union Pacifiste de France, Vampire actif, Z.

Librairies

Les Chats Noirs, Front libertaire, La Gryffe.

Centres de documentation

CIRA-Lausanne, CIRA-Marseille, Centre de Documentation
Libertaire (Lyon), CEDRATS.

Groupes invités

Radio canut, Superféministe

Un grand merci à REBELLYON pour son aide.

DÉBATS

Le salon propose 9 débats sur les deux jours. Une partie d’entre eux se déroulent en simultané dans les deux salles de la MDA. Attention aux horaires.
Pour les distrait-es, nous allons essayer de les enregistrer afin que Radio Canut puisse ensuite les diffuser et les partager.

Samedi 22 novembre

- 14 h-15 h 30 ; Robotisation de la guerre : drones armés, hors-la-loi ?

La robotisation de la guerre est en marche et s’accélère depuis une décennie, avec notamment l’usage de drones et peut-être même de robots tueurs sur les champs de bataille. Dénoncer les assassinats ciblés effectués à partir de drones militaires et le nombre élevé de victimes civiles provoqué par les frappes, ne suffit pas à infléchir cette tendance. Les limites posées par le droit international sont mises à mal par cet nouvel
« art de la guerre » et les responsabilités politiques et juridiques mal définies.

Débat proposé par l’Union Pacifiste, avec Aziza Riahi de l’Observatoire des Armements, à partir des n° 142 et 143 de la revue Damoclès.

15 h 45-17 h 15 : deux débats

- Une révolution contre-culturelle. Philosophies cycliques de l’histoire et postmodernité

Le débat intellectuel en France est marqué par le retour progressif des philosophies cycliques de l’histoire (depuis 1945) et l’émergence des théories relatives à la postmodernité depuis les années 1968.
Le livre s’intéresse à la manière dont les courants de pensée très actifs des mouvances révolutionnaires-conservatrices et contre-révolutionnaires se sont également emparés de ces concepts afin de se parer d’un vernis spécieusement libertaire, anti-autoritaire.

Avec Jean-Marc Del Percio-Vergnaud, auteur de Une révolution contre-culturelle (éditions Matériologiques).

- La reproduction artificielle de l’humain

PMA et GPA ne signifient pas l’égalité des minorités et des majorités sexuelles dans leur rapport à la procréation mais la soumission de tous et toutes à l’institution médicale, à l’État, à l’économie, et à la tyrannie technologique. À rebours des positions tenues par la gauche ces deux dernières années, les partisans de la liberté et de l’émancipation doivent s’opposer à la reproduction artificielle de l’humain, et à ce qu’elle implique inévitablement : eugénisme, marchandisa- tion des corps et du vivant, manipulation génétique des embryons, transhumanisme. La PMA, ni pour les homos, ni pour les hétéros !

Avec Alexis Escudero, auteur de La reproduction artificielle de l’humain (éditions Le Monde à l’envers).

17 h 30- 19 h : deux débats

-  Paul Mattick, La révolution fut une belle aventure. Des rues de Berlin en révolte aux mouvements radicaux américains (1918-1934) (l’Échappée)

Connu comme théoricien des crises et du communisme de conseils, Paul Mattick (1904-1981) est aussi l’auteur d’un texte autobiographique qui couvre la période allant de son enfance au début de la deuxième guerre. Il raconte un parcours marqué par deux périodes essentielles dans l’histoire des mouvements sociaux radicaux : la révolution allemande de 1918 et le grand mouvement des chômeurs aux USA dans les années trente. Une illustration vivante du fait qu’il n’y a pas de théorie sans action et que l’action elle-même est théorie.

Présentation et débat avec Laure Batier et Charles Reeves.

- Constellations. Trajectoires révolutionnaires du jeune XXIe siècle

De ces dix dernières années, nous avons encore le souvenir de leurs révoltes, de leurs insoumissions. Nous sommes nombreux à ne rien vouloir oublier. Nous avons fait un « livre d’histoires ». Des histoires d’inadaptés, de rétifs, des histoires de lutte... : des contre-sommets à Notre-Dame-des-Landes ; des free parties au mouvement anti-CPE ; des sabotages aux savoir-faire ; des usines occupées aux sans-papiers ; de la communauté des squats aux résistances numériques…

Débat avec le collectif Mauvaise troupe, auteur de Constellations. Trajectoires révolutionnaires du jeune XXIe siècle (éditions de l’Éclat).

Samedi 22 entre 15 et 15 h 45

La Chorale des Canulards et celle des Mauvaises Pentes roucouleront puissamment à vos oreilles éperdues des chants révolutionnaires de circonstance.

Dimanche 23 novembre

11 h 30-13 h. Géographie et anarchie : quelles relations pour l’émancipation ?

Si l’on admet que le monde actuel n’est ni post-industriel, ni post-moderne mais au contraire hyper-industriel et hyper-moderne, la géographie et l’anarchisme développés par Reclus ou Kropotkine en plein cœur de la révolution industrielle peuvent être relus en fonction des problématiques actuelles, à commencer par les questions de l’environnement.

Débat avec Philippe Pelletier (auteur de « Géographie et anarchie : Reclus, Kropotkine, Metchnikoff » (éditions du Monde Libertaire) et Renzo Forero.

14 h-15 h 30 : deux débats

- Violences contres les Roms : résistances d’hier et d’aujourd’hui

Une vingtaine de jeunes gens d’Ile de France partent en Pologne à l’occasion de la commémoration de la « révolte tsigane », puis du massacre des familles déportées à Auschwitz-Birkenau (2 août 1944). Après les violences du passé, ils découvrent la nouvelle violence politique anti Roms : meurtres en Hongrie, pogroms en Slovaquie, déplacement de population d’Allemagne vers le Kosovo, fichage et expulsions de masse en France et Italie...

Avec Anina Ciuciu, Pierre Chopinaud, Lise Foisneau, Valentin Merlin et Saïmir Mile, auteur-es de Avava-ovava (éditions Al Dante).

- Marius Jacob, l’honnête cambrioleur : illégalisme anarchiste et reprise individuelle

La Belle Époque en France ? Une période de paupérisation massive et d’âpres luttes sociales. Des dizaines, des centaines d’anarchistes passent devant les tribunaux. Pour incitation « au meurtre, à l’incendie et au pillage », outrages à agents, brigandage, cambriolage, fabrication de fausse-monnaie, attentats…

En mars et juillet 1905, Alexandre Marius Jacob est jugé à Amiens avec 23 de ses camarades des Travailleurs de la Nuit puis à Orléans pour un nombre conséquent de reprises individuelles. Et il s’en vante ! Le cas exemplaire de l’illégalisme anarchiste profite de l’occasion pour se faire théoricien du vol.

Avec Jean-Marc Delpech, auteur de Marius Jacob, l’honnête cambrioleur(Atelier de Création Libertaire).

15 h 45 - 17h 15. Anarchisme et religion

À la différence d’autres courants révolutionnaires (principalement marxistes), l’anarchisme a toujours pris très au sérieux la religion. Au même titre que celle de l’État, la question de Dieu constitue pour la pensée libertaire la clé de voûte des sociétés oppressives, autoritaires et inéga- litaires. Et c’est pourquoi le combat libertaire contre toutes les religions, constitue un des principaux enjeux de la situation contemporaine.

Débat animé par Daniel Colson.

FILMS

Sept films rares sont projetés en continu pendant les deux jours avec des horaires différents.

Samedi 22 novembre

- 10 h 30-11 h 58 Enfermés vivants (1 h 28) : Enfermement carcéral.

- 12 h 08-13 h 50 Chantier A (1 h 42) : Retour de Karim en Algérie.

- 14 h 00-14 h 40 Télé léthé (40’) d’après La vie sur terre de B. de Bodinat

- 14 h 50-15 h 38 Le chemin de la liberté (48’) : Paroles de résistants syriens.

- 15 h 48-16 h 09 Punk rock Vs sharia law (21’) : Punks en Indonésie.

- 16 h 19-17 h 32 Cinema of civil protest (28’) et La Centurie céleste (45’). Films du collectif Babylon 13 sur la révolution ukrainienne.

- 17 h 42-18 h 34 Je te donne ma parole (52’) : Témoignages d’exil de républicains et anarchistes espagnols.

Dimanche 23 novembre

- 10 h 40-11 h 01 Punk rock Vs sharia law (21’) : Punks en Indonésie.

- 11 h 11-11 h 59 Le chemin de la liberté (48’) : Paroles de résistants syriens.

- 12 h 09-13 h 22 Cinema of civil protest (28’) et La Centurie céleste (45’). Films du collectif Babylon 13 sur la révolution ukrainienne.

- 13 h 32-14 h 12 Télé léthé (40’) d’après La vie sur terre de B. de Bodinat.

- 14 h 22-16 h 04 Chantier A (1 h 42) : Retour de Karim en Algérie.

- 16 h 14-17 h 42 Enfermés vivants (1 h 28) : Enfermement carcéral.

Atelier Mobile de Sérigraphie

Samedi et dimanche de 15 h à 17 h

Animé par Papy@rt. Amenez vos tee-shirts neufs ou usagés !

Exposition

Fin de printemps à Kiev

Exposition de photos prises à Kiev du 3 au 11 juin 2014 par Barbara Serré-Becherini : un regard sur une arrière-saison douce-amère, quand les ideaux révolutionnaires se retrouvent sous les sombres nuages des préparatifs de guerre.

Réalisation : éditions Antisociales

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?
Maison des Associations (MDA) 28, rue Denfert-Rochereau-69004 Lyon

Bus C13, C18 et 45 : arrêt Clos Jouve. Bus 12 : arrêt IUFM.

Métro ligne C : station Hénon ou Croix-Rousse.

Restauration légère et bar sur place

Pour tous contacts et informations

Librairie la Gryffe 5, rue Sébastien Gryphe 69007 Lyon.

Ouverte du lundi au samedi de 14 h à 19 h.

Tél : 04 78 61 02 25. www.lagryffe.net ou rebellyon.info

Sans oublier "Novembre… on s’installe partout "



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4