DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Christiane Passevant
De Freinet à la lutte antifasciste (Espagne 1936-1939)
Marcel Diaz (ACL)
Article mis en ligne le 11 novembre 2014
dernière modification le 21 octobre 2014

par C.P.
Imprimer logo imprimer

De Freinet à la lutte antifasciste (Espagne 1936-1939)

Marcel Diaz

Texte basé sur des entretiens menés par Sylvie Maugis et Hugues Pétérelle

De Freinet à la lutte antifasciste (Espagne 1936-1939) de Marcel Diaz est un de ces textes qui vous troublent par le naturel du témoignage et la densité d’un itinéraire de simple militant. Le témoignage a été initié par une rencontre entre Marcel Diaz, Sylvie Maugis et Hugues Pétérelle, qui ont recueilli, entre 2011 et 2012, les paroles du militant. L’aventure donne un livre qui retrace le parcours étonnant d’un adolescent de l’école Freinet, puis d’un jeune militant au cœur de la Révolution espagnole. De Marseillan, en France, au camp de concentration franquiste d’Albatera, on assiste à la prise de conscience d’un jeune garçon rebelle et à son engagement dans une expérience qui forgera ses convictions. Le livre est publié par l’Atelier de création libertaire.

De Freinet à la lutte antifasciste (Espagne 1936-1939) de Marcel Diaz : des souvenirs, un récit… Le livre est plus que ça. Marcel Diaz offre ici un témoignage en roue libre, tout rebondissements et en jaillissements, sur l’itinéraire d’un adolescent, puis d’un homme confronté à l’une des périodes les plus graves et les plus intenses du XXe siècle.

À partir du témoignage unique de Marcel Diaz, se pose la question de la prise de conscience et de l’engagement. Le récit, conservant son caractère authentique de tradition orale, entraîne le lecteur et la lectrice dans l’aventure d’une vie, depuis l’enfance jusqu’à la Révolution sociale et libertaire. Marcel, le môme indépendant et rétif à l’autorité, observe, se lance dans la lutte, exalté par le danger et l’action, poussé par l’intuition qu’un autre monde est possible, mais qu’il faut se battre pour cela.

Des épreuves traversées, des rencontres fortuites et magnifiques, Marcel Diaz garde une perception juste du monde, une curiosité des autres, un sens critique et une grande générosité.

Durant les visites à Marcel Diaz, Hugues Pétérelle et Sylvie Maugis ont lentement dénoué les fils d‘Ariane des souvenirs que Marcel a tu pendant plus de soixante dix ans. Resté silencieux sur son itinéraire, son aventure révolutionnaire et sur la barbarie franquiste, il a finalement désiré rendre hommage à ses compagnons et à ses compagnes de lutte, au mouvement libertaire et aux utopies, mais il a également désiré que ses souvenirs rendent compte d’une réalité souvent tue ou ignorée, à savoir que le fascisme n’a rien d’un phénomène exceptionnel et limité à une période historique.

Remonter le temps à partir d’enregistrements, rassembler des bribes de récit, confiés au cours de conversations, faire émerger une mémoire vive pour transmettre, à travers une expérience personnelle, ce que fut l’une des plus formidables expériences du XXe siècle : la Révolution espagnole… C’est l’ambition de ce livre.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4