DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Christiane Passevant
Éléphant, mémoire du cinéma québécois
Article mis en ligne le 1er juillet 2014

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Du cinéma québécois, le public français connaît évidemment Denys Arcan, réalisateur de nombreux films, dont Le déclin de l’empire américain, Jésus de Montréal, ou encore Les invasions barbares… qui ont été distribués et applaudis en France, de même la comédienne Carole Laure, ou bien entendu Xavier Dolan, jeune réalisateur prodige qui a créé l’événement avec son nouveau film en compétition au festival de Cannes, et enfin un festival de cinéma, en novembre à Paris. Mais, c’est seulement une petite partie de la production cinématographique québécoise, pourtant riche et innovante, qui est projetée sur nos écrans.

C’est pourquoi l’initiative d’Éléphant, mémoire du cinéma québécois [1] comble une lacune de méconnaissance en donnant la possibilité de découvrir toute une variété d’expressions cinématographiques et d’accéder à plus de 200 films en copies restaurées. Une belle surprise !

« Éléphant avait en mémoire, à ses débuts, 25 longs métrages et ne pouvait être capté que par les abonnés d’illico. Depuis novembre 2013 [explique Marie-Josée Raymond], Éléphant est disponible partout au Canada, sur iTunes et depuis ce mardi, 15 avril, il est disponible partout en France sur iTunes France, au Bénélux et dans d’autres pays d’Europe et d’Afrique dont une des langues officielles est soit l’anglais, soit le français. Mais attention, la mémoire d’Éléphant compte maintenant 225 films dont une cinquantaine sont disponibles partout au Canada et en France, alors que le reste de notre répertoire, environ 180 autres s’ajouteront sur iTunes au rythme de cinq par semaine environ. »

La mémoire du cinéma québécois sur Internet, c’est une tâche laborieuse de cinq années durant lesquelles il a fallu non seulement trouver les copies de films en 35mm, les numériser, mais aussi les restaurer. Le résultat en valait la peine, c’est la mise en ligne de plus de 200 films, représentant un répertoire de 60 années de cinéma et un véritable patrimoine culturel rendu accessible à un public international [2]. Et à la fin de cette année, il devrait y avoir environ 250 films québécois sur iTunes France, tous sous-titrés aussi en anglais. Notre prochain objectif : le Royaume Uni, Irlande, Écosse et Grande-Bretagne.

Comme le précise le réalisateur Claude Fournier qui fait partie de ce vaste projet, « Le Québec sera le premier pays du monde dont le répertoire cinéma aura été restauré et diffusé, un patrimoine qui autrement serait resté enseveli dans les beaux suaires de la Cinémathèque québécoise ou d’autres qui dormiraient encore à la belle étoile, sans abri, sans protection. »

Première initiative du genre en effet, il faut souhaiter que ce premier pas soit largement imité. Trop souvent les problèmes de droits ou de mauvaise conservation condamnent à la disparition une grande partie de la production cinématographique mondiale.

Notes :

[1Depuis que Pierre Karl Péladeau, inspiré sans doute par quelques enseignements de son ex-maître de philosophie, Gilles Deleuze, et ennuyé de ne plus voir de films dans les cinémas de répertoire presque tous disparus, a eu la géniale et généreuse idée d’un projet qui numériserait, restaurerait et diffuserait les films du patrimoine du cinéma québécois, le jeune éléphant qui symbolise maintenant ce projet a développé un véritable appétit de pachyderme et il a grandi, grandi.

[2Par exemple :
- À tout prendre de Claude Juttra (1963)
- Cœur de maman de René Delacroix (1953)
- Kamouraska de Claude Juttra (1973)
- Le Tonnerre rouge de Claude Fournier (1974, avec Donald Sutherland)
- Gina de Denys Arcan (1975)
- Maria Chapdelaine de Gilles Carle (1983)
- Les bons débarras de Francis Mankiewicz (1980)
- Cap Tourmente de Michel Langlois (1993)

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4