DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Philomène Le Bastard
States of Grace (Short Term 12)
Film de Destin Creton
Article mis en ligne le 30 mars 2014
dernière modification le 21 mars 2014

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Sortie du film sur les écrans le 23 avril 2014.

Extérieur d’un centre pour jeunes en difficulté. C’est la pause et des travailleurs sociaux discutent… Café, plaisanteries, blagues, petites vannes pour mettre au parfum un nouveau venu, Nate, qui n’a pas encore pris la mesure de son rôle auprès des adolescent-es. Grace, responsable du groupe, lui explique que la règle est d’avoir un certain détachement, quasi impossible, vis-à-vis des enfants, qu’il n’est ni leur parents, ni leur médecin, mais seulement supposé recréer un environnement dans lequel ils et elles se sentent en sécurité. C’est la théorie, mais la pratique est tout autre comme le montre les liens qui se créent entre jeunes et l’équipe qui les entoure.

Soudain, la conversation s’interrompt avec la sortie d’un garçon hurlant et en proie à une crise. Tout le monde se précipite pour le rattraper, car sorti du périmètre, il est impossible de le ramener au centre. Grace tente de le calmer, elle sait les blessures vives dont souffrent les jeunes du foyer. Elle est sur le terrain, sait réagir sans pour autant porter de jugement et se fie à son intuition.

Son compagnon, Mason, qui travaille avec elle, l’entoure d’affection, mais lorsqu’elle apprend qu’elle est enceinte, son refus violent de la maternité laisse pressentir des zones d’ombre chez cette femme volontaire. Elle refuse d’en parler même avec Mason. Au même moment, l’arrivée au foyer d’une jeune fille en totale rébellion ravive des événements douloureux qu’elle a vécu au même âge. Le mutisme de Grace fait pendant à celui de l’adolescente qui, d’abord rétive et agressive, peu à peu accepte de parler.

States of Grace — titre original Short Term 12 [1] — est un film sur l’enfance et la maltraitance. Sujet grave qui est abordé comme un documentaire, mais, comme l’explique Destin Creton, lui-même ayant une expérience d’éducateur, il est impossible de filmer dans un foyer, donc toutes les scènes, inspirées d’histoires réelles, sont réécrites et scénarisées. Le film explore également les liens familiaux et les conséquences dramatiques des mauvais traitements existant dans tous les milieux.

Le naturel du jeu des jeunes comédien-nes est impressionnant et suggère les situations vécues avant d’arriver au foyer. Quant Brie Larson (Grace) — forte et fragile — et John Gallagher Jr (Mason), leur jeu atteint à une sensibilité complexe qui touche très profondément. Le réalisateur dit avoir été bouleversé par Breaking the Waves de Lars Von Trier (1996) et Festen de Thomas Vinterberg (1998), et l’on peut trouver des liens dans l’intensité des relations, leur intimité profonde et le rapport à une réalité sans pruderie.

States of Grace (Short Term 12) est un film rare, juste et bouleversant.

Notes :

[1States of Grace, titre original Short Term 12 de destin Creton (États-Unis, 1h 36mn). Sénario : Destin Creton. Image : Brett Pawlak. Son : Onnalee Blank, Branden Spencer. Montage : Nat Sanders. Musique : Joel P West. Avec Brie Larson, John Gallagher Jr, Kaitlyn Dever, Rami Malek, Keith Stanfield, Kevin Hernandez, Stephanie Beatriz, Alex Calloway, Franz Turner.

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4