DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Je n’avais plus le choix, il fallait fuir. Paroles de réfugiés
(Les petits matins/Acat)
Article mis en ligne le 10 juin 2013
dernière modification le 6 juin 2013

par C.P.
Imprimer logo imprimer

L’asile, c’est l’ultime liberté qui reste lorsque l’on a perdu toutes les autres. Les hommes et les femmes qui témoignent dans cet ouvrage ont subi des persécutions en raison de leurs convictions politiques ou religieuses, de leur orientation sexuelle, pour avoir voulu s’opposer à une injustice, parce qu’ils n’avaient pas la « bonne » nationalité au bon endroit… Quelle que soit la cause de leur exil, tous le disent : ils n’avaient pas le choix, ils ont dû fuir. Non par attrait envers un hypothétique eldorado occidental, mais bien pour sauver leur vie ou leur intégrité.

L’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) a recueilli leur histoire : autant de parcours retraçant les raisons du départ, les conditions souvent terrifiantes de l’errance et les mille embûches administratives qui attendent le réfugié à son arrivée.

Elle examine aussi la situation du droit d’asile en France : un droit garanti par des conventions internationales et qui connaît pourtant, depuis quelques années, d’inquiétantes restrictions, plaçant de nombreuses personnes en situation de grand danger.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4