DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Citoyen du volcan. Épitaphe pour Jean Senac
Max Leroy (Atelier de Création libertaire)
Article mis en ligne le 10 juin 2013
dernière modification le 2 juin 2013

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Poète, socialiste, anarchiste, révolutionnaire, chrétien mécréant, homosexuel… Cessons la liste : Jean Sénac refusait les étiquettes. Né pied-noir et fils spirituel de Camus, Sénac prit pourtant fait et cause pour l’indépendance de l’Algérie. Mais une ­Algérie pour tous : Arabes, Berbères, Kabyles, Juifs, Européens.

Destin de franc-tireur que celui qui fut le sien : le traître devint trouble-fête lorsqu’il décida, quoi qu’il lui en ­coutât, de maintenir son cap poétique et politique – bâtir sa « ­République des pauvres ».

Il s’écroula en 1973 dans un taudis d’Alger, le crâne ­fracturé, le corps lardé de coups de couteau. « Vous verrez que je serai assassiné », avait-il prédit. Quarante années n’ont pas suffi à dissiper le brouillard qui entoure sa mort.
Ironie du sort : celui qui a tant chanté le soleil demeure à l’ombre de nos histoires.

Il est temps de l’en sortir.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4