DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Murray Bookchin et l’écologie sociale
Vincent Gerber (écosociété)
Article mis en ligne le 10 juin 2013
dernière modification le 13 avril 2013

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Figure pionnière de l’écologie politique, Murray Bookchin demeure encore trop peu connu hors des milieux d’initié-es. Ce militant et essayiste étatsunien a pourtant anticipé dans les années 1950-1960, les problèmes d’environnement et de santé très concrets de notre époque actuelle, mais il fut surtout un des premiers penseurs à intégrer la dimension sociale et politique à la question écologique.

Bookchin partait du postulat que nos rapports de domination se transposent dans notre relation avec !la !nature. L’établissement d’une société écologique passe donc nécessairement par la résolution de nos problèmes sociaux. Le mieux vivre devient partie prenante des enjeux environnementaux.

Il en ressort une volonté de changement en profondeur de nos modèles institutionnels. Reconnu comme l’un des derniers véritables théoriciens de l’anarchisme, Bookchin a également proposé de nouveaux modèles d’organisation sociale, que ce soit le municipalisme libertaire ou le communalisme. Depuis sa mort en !2006, aucun ouvrage couvrant l’ensemble de sa pensée n’a vu le jour.

Choisissant le mode de la biographie intellectuelle, Vincent Gerber croise les événements biographiques de Bookchin avec l’évolution de sa pensée au fil du temps. Il offre ainsi une vue d’ensemble synthétique mais aussi critique de l’écologie sociale, tout en analysant les thèmes qui traversent ce mouvement.

Fondateur de l’Institut d’écologie sociale du Vermont, Murray Bookchin (1921C2006) est né au sein d’une famille russe de New York. Il fut ouvrier dans une fonderie, puis dans l’industrie automobile, avant de devenir enseignant et philosophe. Érudit, excellent orateur et débatteur remarquable, il fut une figure de proue de l’anarchisme, de la Nouvelle Gauche et de l’écologie aux États-Unis. Sa pensée radicale et originale continue d’influencer les mouvements sociaux contemporains. Les éditions Écosociété ont traduit et fait paraître en 1993 (réédité en 2011) son essai : Une société à refaire. Vers une écologie de la liberté.

P.S. :

Vincent Gerber est historien et travaille comme journaliste et rédacteur. Il est le fondateur de la plateforme Internet Écologie sociale.ch, un portail francophone sur l’écologie sociale.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4