DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Offensive
Construire l’autonomie
Se réapproprier le travail, le commerce, la ruralité (L’échappée/Collection Pour en finir avec)
Article mis en ligne le 21 mars 2013
dernière modification le 7 mars 2013

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Que ce soit pour se nourrir, s’éduquer, travailler, se loger ou même désormais se rencontrer, créer, échanger ou se parler, nous dépendons
des fluctuations du marché, de normes et règlements
édictés par les bureaucraties d’État et d’entreprise, ainsi que d’un gigantesque appareil techno-industriel.

Il n’en a pourtant pas toujours été ainsi. Pendant très longtemps,
et jusqu’à une période récente, les sociétés ont reposé sur la capacité de leurs membres, artisans, paysans et ouvriers, à produire eux-mêmes leurs outils, leurs moyens de subsistance et à développer leur propre culture.

Le capitalisme, l’État et la société industrielle ont dépossédé les individus
et les communautés de leurs capacités de jugement et de décision,
de leurs instruments de travail et de leurs savoir-faire originaux, en bref
de tout ce qui leur permettait de vivre ensemble dans une certaine harmonie et de manière autonome.

Pourtant, « soyez autonomes » est une injonction du néolibéralisme.
Elle signifie : « adaptez-vous, soyez vous-même et ne comptez que
sur vous ».

Ce livre montre qu’au contraire, l’autonomie réelle, épanouissante,
porteuse de liberté, consiste à assumer notre dépendance à la nature
et aux autres, à s’appuyer sur nos capacités et celles d’autrui pour
bâtir une société solidaire, une technique et une vie décentes, à la
mesure des humains. Cette autonomie-là trouve écho dans les
résistances et les luttes chez celles et ceux qui, sans forcément
attendre le grand soir, défendent leurs modes de vie, leur savoir-faire
et construisent l’utopie ici et maintenant.

P.S. :

Ce recueil de textes publiés dans la revue Offensive, trimestriel de sensibilité libertaire, fait suite à Divertir pour dominer. La culture de masse contre les peuples (L’échappée, 2010).
Il en prolonge la réflexion sur la nature du capitalisme et l’omniprésence de la culture de masse en donnant des pistes théoriques et pratiques pour y résister.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4