DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Christiane Passevant
Nina Wu de Midi Z (8 janvier 2020)
Article mis en ligne le 24 janvier 2020

par C.P.
logo imprimer

Nina Wu
Film de Midi Z (8 janvier 2020)

Le film se construit à travers une suite de passages entre réalité et mémoire. Nina est une jeune comédienne qui habite à Taipei, vit de petits jobs dans la pub et attend le rôle qui lui ouvrira les portes de la célébrité. Son agent lui propose un casting où elle est confrontée à un réalisateur odieux, à la compétition avec prétendantes au rôle et à un producteur qui littéralement l’utilise.

Le récit du film est déstructuré, mêlant différents espaces temps, la mémoire réelle et le fantasme, la culpabilité et le désir, passant sans transition de la réalité au fantastique, … Le couloir de l’hôtel qui revient à plusieurs reprises comme le tunnel du métro, les différents âges de Nina, les scènes d’amour avec son amie d’enfance, celles qui se répètent… Un film fascinant par la description des méandres de la mémoire de Nina qui tranche avec le réalisme sordide et l’ambition de Nina, prête à tout pour réussir, même à se perdre.

Les femmes tiennent les rôles majeurs dans ce film comme dans le film précédent de Midi Z, Adieu Mandalay. Elles se battent, expriment leurs désirs, mais sont au final exploitées et à la merci de toutes les violences malgré leur détermination. Dans le cas de Nina, c’est le harcèlement et l’humiliation. C’est en même temps une vision des coulisses de l’industrie cinématographique où les femmes sont avant tout des corps soumis.

Nina Wu est un film original et étonnant par sa construction complexe, choix de la scénariste qui joue également le rôle principal, Wu Ke-xi. Un très grand film.

Nina WU de Midi Z est à voir depuis le 8 janvier.


Dans la même rubrique

Gloria Mundi de Robert Guédiguian
le 14 mai 2020
Nous les chiens de Oh Sung-Yoon et Lee Choon-Baek (29 avril)
le 21 avril 2020
La Llorona de Jayro Bustamante, Nuestras Madres de César Diaz. Mémoire et déni de la dictaure au Guatemala
le 11 avril 2020
Matthias et Maxime de Xavier Dolan (VOD 30 mars)
le 5 avril 2020
La Bonne épouse de Martin Provost (11 mars 2020)
le 9 mars 2020
Monsieur Deligny, vagabond efficace de Richard Copans (18 mars 2020)
le 9 mars 2020
L’ombre de Staline (Mr Jones) de Agnieszka Holland (18 mars 2020)
le 9 mars 2020
Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient. Femmes et cinéma
le 3 mars 2020
La Communion de Jan Komasa (4 mars 2020)
le 2 mars 2020
Monos de Alejandro Landes (4 mars 2020)
le 2 mars 2020
THEE WRECKERS TETRALOGY de Rosto (4 mars 2020)
le 2 mars 2020
Tout peut changer ! de Tom Donahue (19 février 2020)
le 18 février 2020
Entretien avec Amjad Abu Alala, réalisateur de Tu mourras à 20 ans
le 18 février 2020
La réouverture du théâtre de Suresnes Jean Vilar
le 17 février 2020
Sortilège de Ala Eddine Slim (19 février 2020)
le 17 février 2020
Lettre à Franco de Alejandro Amenabar (19 février 2020)
le 17 février 2020
Bébert et l’omnibus d’Yves Robert (copie restaurée - 19 février 2020)
le 17 février 2020
Des hommes. Film documentaire de Alice Odiot et Jean-Robert Viallet (19 février)
le 17 février 2020
Plogoff, des pierres contre des fusils. Film documentaire de Nicole Le Garrec (12 février 2020)
le 17 février 2020
Cancion sin nombre (Song without a name) de Melina León (18 mars 2020)
le 17 février 2020

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2