DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Christiane Passevant
In Fabric de Peter Strickland (20 novembre 2019)
Article mis en ligne le 15 novembre 2019

par C.P.
logo imprimer

In Fabric
Film de Peter Strickland (20 novembre 2019)

Avec Marianne Jean-Baptiste, Léo Bill, Hayley Squires, Gwendoline Christie


Un cran d’arrêt ouvre un paquet, angoisse, des images fixes s’enchaînent… Concert de voix. À la télé : pub extrême pour les soldes !
Sur une bande son sublime — musique angoissante mixée à un concert de voix qui peu à peu se meut en brouhaha — In Fabric de Peter Strickland est certainement l’une des critiques les plus délirantes du consumérisme. Le lieu : un grand magasin de prêt à porter où d’étranges vendeuses, entre androïdes et prêtresses occultes, appâtent la clientèle durant le cérémonial des soldes.

Le responsable et le personnel du grand magasin de prêt-à-porter Dentley & Soper’s accueillent les clientes avec des paroles de bienvenue à la fois obséquieuses et pleines de sous entendus inquiétants. Trône au milieu des vêtements présentés la robe rouge, superbe, attirante, magique et maléfique, bref finalement irrésistible. Le discours séduisant et plein d’allusions quasi mystiques de la vendeuse rompt les dernières réticences de Sheila, elle achète la robe pour une première rencontre. L’achat déclenche, à partir de l’acquisition, une série d’événements incompréhensibles et inquiétants, l’attaque d’un chien, l’apparition de marques sur la peau, l’emballement d’une machine à laver… D’autres victimes, Vince, Zack, Reg et Babs, en feront également les frais qui aboutissent à des catastrophes.

In Fabric de Peter Strickland livre avec ce film des images graphiques, proches de peintures, parfois très contrastées, avec une lumière qui rappelle Drowning By Numbers de Peter Greenaway, par l’étalonnage sans doute, mais également par l’atmosphère baroque régnant dans le magasin. À noter l’utilisation étonnante des images arrêtées et le montage rythmé et efficace du film, de même que la construction de l’intrigue et des personnages, servis par le jeu remarquable des comédien.nes.

La vendeuse de la robe rouge ressemble aux mannequins du magasin et son langage, comme celui des autres commerciales, tient de la messe noire pour manipuler les victimes d’achats compulsifs déclenchés par les soldes jusqu’à l’incendie… Entre le personnel et le directeur les dialogues sont à la fois décalés, poétiques afin de souligner la mystique de la marchandise. Par ailleurs, la mise en scène des enquêteurs DRH de la banque tient plus d’une réalité sociale contemporaine que de la caricature. La création du trouble tient au mélange de l’ordinaire et du fantastique, accentuant le caractère déroutant du film. Se succèdent des trouvailles, des coups de génie et surtout l’absurde dans une vision surréaliste au sein d’un temple de la consommation. Donc en toile de fond la critique implicite et explicite des soldes, du consumérisme, depuis l’ouverture des portes du magasin jusqu’à la folie consumériste avec violences incontrôlables. S’ajoute à cela une vision cinglante de la communication et des spots publicitaires. In Fabric est un thriller à couper le souffle jusqu’à l’épilogue … Un enfer à la mesure de nos sociétés.

In Fabric de Peter Strickland ou l’histoire d’une robe qui tue et se re-fabrique indéfiniment… Les soldes ou la prodigieuse fête du consumérisme imaginée et vue par un réalisateur génial.
À voir et à revoir à partir du 20 novembre.


Dans la même rubrique

Pahokee. Une jeunesse américaine de Ivete Lucas et Patrick Bresnan (11 décembre 2019)
le 18 décembre 2019
Lillian d’Andreas Horwath (11 décembre 2019)
le 17 décembre 2019
Au Cœur du monde de Gabriel Martins et Maurilio Martins (18 décembre 2019)
le 17 décembre 2019
Jésus de Hiroshi Okuyama (25 décembre 2019)
le 4 décembre 2019
Benjamin de Simon Amstell (25 décembre 2019)
le 4 décembre 2019
Après la nuit de Marius Olteanu (18 décembre 2019)
le 4 décembre 2019
Un été à Changsha de Zu Feug (4 décembre 2019)
le 4 décembre 2019
Paroles de bandits. Film documentaire de Jean Boiron-Lajous (18 décembre 2019)
le 4 décembre 2019
Jeune Juliette de Anne Émond (11 décembre 2019)
le 4 décembre 2019
Un été à Changsha de Liu Yu Tian (4 décembre 2019 )
le 28 novembre 2019
Tenzo de Katsuya Tomita (27 novembre 2019)
le 27 novembre 2019
Les Enfants d’Isadora de Damien Manivel (20 novembre 2019)
le 27 novembre 2019
Les Éblouis de Sarah Suco (20 novembre 2019)
le 27 novembre 2019
In Fabric de Peter Strickland (20 novembre 2019)
le 27 novembre 2019
Noura rêve de Hinde Boujemaa (13 novembre 2019)
le 15 novembre 2019
Knives and Skin de Jennifer Reeder (20 novembre 2019)
le 15 novembre 2019
La Bonne réputation d’Alejandra Marquez Abella (16 octobre 2019)
le 7 novembre 2019
Warrior women de Christina D. King et Elizabeth A. Castle (16 octobre 2019)
le 7 novembre 2019
Au bout du monde de Kiyoshi Kurosawa (23 octobre 2019)
le 3 novembre 2019
Braquer Poitiers de Claude Schmitz (23 octobre 2019)
le 3 novembre 2019

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2