DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Christiane Passevant
Fukushima. Le couvercle du soleil de Futoshi Sato (6 mars 2019)
Article mis en ligne le 7 mars 2019

par C.P.
logo imprimer

Fukushima. Le couvercle du soleil
Film de Futoshi Sato (6 mars 2019)

Le 11 mars 2011, le Japon est secoué par un séisme, suivi d’un tsunami et de la triple catastrophe nucléaire de Fukushima. L’équipe du Premier ministre, Naoto Kan, tente de faire face à cette situation.

Fukushima. Le couvercle du soleil de Futoshi Sato est adapté du livre de Tetsuro Fukuyama, La crise nucléaire. Un témoignage depuis la résidence du Premier ministre.
L’ampleur de la catastrophe et l’inertie des responsables du nucléaire donnent la mesure des risques encourus par les équipes dans les centrales, la population alentour et, de même, les institutions. La confrontation dans une telle situation à l’opacité de la communication montre à quel point la soi-disant sécurité brandie à chaque instant s’agissant du nucléaire est un leurre et que les plans en cas d’accident sont soit inexistants, soit jamais réellement envisagés. L’incurie des responsables du programme nucléaire est résumée dans la réponse de l’une des personnes en charge de la centrale électrique qui répond aux questions pressantes de l’équipe du Premier ministre : « Je ne sais pas. Je suis économiste. » Ce que l’on peut traduire par la question de l’accident n’a jamais été évoquée. Seul le profit est étudié, sans tenir compte des dangers possibles. Devant l’absurdité des réponses, on peut imaginer que c’est là un moyen de faire monter la tension, le suspens cinématographique, mais le réalisateur précise : « Les informations, quant aux réactions de la compagnie d’électricité à la suite de l’accident nucléaire, et celles qui ont été transmises au gouvernement , sont toutes vraies. »

L’accident des réacteurs aurait pu, dans le pire des cas, provoquer l’évacuation de toute la population dans un rayon de 250 kms, incluant Tokyo, soit un total de 50 millions de personnes. Alors après nous le déluge ?
Il faut souligner que la France est le second pays le plus nucléarisé au monde.
Fukushima. Le couvercle du soleil de Futoshi Sato : un thriller ? Un avant-goût de l’apocalypse !

Fukushima. Le couvercle du soleil de Futoshi Sato est un film-débat grand public qui illustre l’urgence, après la catastrophe de Tchernobyl, de sortir du nucléaire et qu’il y va de la survie au plan planétaire. Le film montre également que la confiance dans le nucléaire est aveugle et que le seul point pris en compte est l’intérêt économique. De véritables apprentis sorciers incapables de faire face à la catastrophe tout le Japon !

Fukushima. Le couvercle du soleil de Futoshi Sato (6 mars 2019)


Dans la même rubrique

Représentation des migrations dans le cinéma. Meltem de Basile Doganis. Styx de Wolfgang Fisher
le 20 mars 2019
De la guerre en Ex Yougoslavie à travers quatre films : Teret (La charge) de Ognjen Glavonic, L’Envers d’une histoire de Mila Turajlic, Chris The Swiss d’Anja Kofmel, When Pigs Come de Biljana Tutorov
le 13 mars 2019
Le désir viscéral de l’échange
le 13 mars 2019
Funan Film de Denis Do (6 mars 2019)
le 7 mars 2019
A Kind of Magic. Une année pour grandir. Film documentaire de Neasa Ni Chianain et David Rane (6 mars 2019)
le 7 mars 2019
Les Étendues imaginaires de Yeo Siew Hua (6 mars 2019)
le 7 mars 2019
Sibel de Guillaume Giovanetti et Çağla Zencirci
le 7 mars 2019
Hakawati. Les derniers conteurs
le 7 mars 2019
Wardi de Mats Grorud
le 25 février 2019
Les Éternels de Jia Zhang-Ke
le 25 février 2019
Jeune bergère de Delphine Détrie
le 25 février 2019
Santiago, Italia de Nanni Moretti
le 25 février 2019
Baghdad Station de Mohamed Jabarah Al-Daradji (20 février 2019)
le 16 février 2019
« Peu m’importe si l’histoire nous considère comme des barbares » de Radu Jude (20 février 2019)
le 16 février 2019
Sergio et Sergei
le 16 février 2019
La Chute de l’empire américain. Film de Denys Arcand
le 11 février 2019
Rencontrer mon père. Film d’Alassane Diago
le 11 février 2019
We the Animals. Film de Jeremiah Zagar
le 9 février 2019
Tout ce qu’il me reste de la révolution. Film de Judith Davis
le 4 février 2019
Donbass de Sergei Loznitza. Burning de Lee Chang-Dong. Girl de Lukas Dhont

le 4 février 2019

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2