DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Christiane Passevant
Le Poirier sauvage. Film de Nuri Bilge Ceylan (8 août 2018)
Article mis en ligne le 28 juin 2018

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Le Poirier sauvage
Film de Nuri Bilge Ceylan (8 août 2018)

Après Il était une fois en Anatolie et Winter Sleep, Nuri Bilge Ceylan réitère un tour de force créatif en nous contant l’histoire d’un jeune homme, Sinan, passionné de littérature, qui, à la fin de ses études, décide de publier son premier roman. Il revient dans sa ville natale où il pense trouver de l’aide, mais là tout dérape, son père est un joueur invétéré, sa mère est résignée, sa sœur regarde des séries à la télé, il se bat avec un ami à cause des déboires amoureux de celui-ci… Quant à l’aide pour la publication, c’est un fiasco, le maire et l’entrepreneur du coin lui conseillent de publier à compte d’auteur. De surcroît, il échoue au concours pour trouver un éventuel poste d’enseignant.

Une histoire simple où chaque rencontre est prétexte à des dialogues passionnants, ironiques, amers, philosophiques. Impossible d’oublier le dialogue en compagnie des deux imams, ou encore la conversation de Sinan avec l’écrivain qui ne pense qu’à un bain de pieds… Dès le premier plan, la vision du jeune homme à travers une vitre où se reflète le fleuve, on entre dans un film dont la durée, un peu plus de trois heures, participe au ravissement éprouvé tant sur le fond que sur la forme. De la beauté aride des paysages aux images éblouissantes du vent dans les feuilles mordorées et les cheveux de l’amie de Sinan, on n’a pas fini de s’étonner de l’ampleur et de la créativité visuelle du film ; en même temps la peinture sociale, un peu à contre jour, est puissante et acerbe. Sont évoqué.es la pauvreté, le problème de l’éducation, du manque d’avenir, du chômage, du désœuvrement…

« Dans ce film, [explique le réalisateur] j’essaie de raconter l’histoire d’un jeune homme qui, conjointement à un sentiment de culpabilité, éprouve une différence qu’il est incapable d’admettre. Il sent qu’il est entraîné vers un destin qu’il n’aime pas et qu’il n’arrive pas à assimiler. » Le scénario a été écrit avec sa compagne et Akin Aksu qui a inspiré le personnage de Sinan et interprète l’un des imams.

Le Poirier sauvage de Nuri Bilge Ceylan sort le 8 août.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4