DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
La CNT dans la révolution espagnole (tome I)
José Peirats (Noir et rouge)
Article mis en ligne le 12 octobre 2017

par C.P.
Imprimer logo imprimer

La CNT en la revolución española fut rédigé par José Peirats (Vall d’Uxó, 1908 – Burriana, 1989) entre les années 1950 et 1953 à la demande de la Confédération nationale du travail, l’organisation à laquelle il appartenait depuis l’âge de 14 ans. Ouvrier briquetier dès son plus jeune âge, passionné de culture et autodidacte, il avait participé à la création de bibliothèques ouvrières, d’écoles et d’athénées, et fut dès 1928 un
collaborateur de la presse de la CNT, notamment de Solidaridad Obrera, le quotidien confédéral de Barcelone.

Auteur, au fil des années, de nombreuses brochures et de manifestes, conférencier et
polémiste, plus porté sur la participation aux tâches orales et écrites qu’aux activités
organiques, il était sans nul doute un des militants confédéraux les plus aptes, sinon
le plus apte, à accomplir une tâche de ce genre.

Si son ouvrage est incontestablement une des contributions les plus importantes des militants de la CNT à l’histoire de leur organisation, il ne faut pas y chercher cependant une version officielle de l’intervention de l’anarchosyndicalisme espagnol au cours de la
guerre civile, José Peirats ayant assorti son accord à la demande des dirigeants de la CNT d’une condition expresse : qu’on le laissât s’exprimer en toute liberté sur les ombres et les lumières de cette intervention.

Destiné d’abord aux propres militants de l’organisation, son gros ouvrage, pour lequel les dirigeants de la CNT mirent entre ses mains tous les documents dont ils disposaient, connut une seconde vie quand Ruedo ibérico, la légendaire maison d’édition antifranquiste établie à Paris, prit la décision de le rééditer en 1971, à un moment où le mouvement libertaire bénéficiait du grand souffle venu des années 60 et que des intellectuels comme Burnett Bolloten, Carlos Rama ou Noam Chomsky parvenaient peu à peu à modifier le regard porté par la gauche sur la guerre et la révolution espagnoles.

À partir de cette édition, le livre devint une véritable référence non seulement pour tous les activistes de l’époque mais aussi pour un grand nombre d’historiens professionnels. Elle valut à l’ex-ouvrier José Peirats d’intégrer un organisme espagnol d’études universitaires, la Sociedad de Estudios sobre la Guerra Civil y el Franquismo (Société d’études sur la guerre civile et le franquisme) et d’être sollicité par la RTVE (Radiodiffusiontélévision espagnole), à titre d’expert et aux côtés de quelques universitaires mondialement reconnus, afin de veiller à la qualité des documentaires
présentés par la chaîne publique espagnole.

Plus de soixante ans après la première parution de ce livre en castillan, le livre paraît en français pour mieux connaître ce que fut l’histoire de la CNT, et plus particulièrement le rôle joué par ses militant.es dans la révolution et la guerre civile espagnoles.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4