DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Christiane Passevant
Va Toto ! Film de Pierre Creton
Article mis en ligne le 2 octobre 2017

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Va Toto ! Film de Pierre Creton (4 octobre 2017)

Va, Toto de Pierre Creton est une aventure sur grand écran. Tout commence avec l’arrivée, dans la vie de Madeleine, de Toto le petit marcassin, survivant de toutes les chasses qu’elle n’a pu arrêter.

Madeleine tombe amoureuse de Toto en le sauvant d’une mort certaine et l’élève dans la fratrie des animaux qui l’entourent. Le récit cinématographique se poursuit par le voyage de Vincent en Inde et ses relations avec les singes, et enfin les hallucinations nocturnes de Joseph provoquées par la machine qui lui permet de respirer.

Va, Toto ! est un film en forme de conte ou de long poème visuel habité et rythmé par des humain.es et des animaux, Toto tenant le rôle principal. Pierre Creton décrit la genèse du film comme un « long mûrissement ». Vingt ans auparavant, il a rencontré Madeleine et a voulu la filmer, mais elle a refusé : « À l’arrivée de Toto, soudain, elle me propose de filmer. Or filmer Toto, c’était aussi filmer Madeleine, c’était une manière de satisfaire ce désir ancien. Ce que j’aime bien, et ce n’est pas la première fois que cela arrive, c’est de partir d’une demande. Comme si le film ne venait pas de moi, mais d’elle. Je filme à son invitation, vingt ans après son premier refus. Cette longue attente me plaît, elle rejoint la notion de territoire : il faut de la patience, de l’observation, laisser les choses advenir selon leur rythme et leur circulation ; Y compris celle des animaux, car c’est bien l’arrivée subite de Toto qui a tout déclenché. »

Un très beau récit dans lequel il faut s’abandonner pour goûter les images construites comme des tableaux. « Si ces plans ont quelque chose du portrait [explique le réalisateur], c’est qu’ils sont faits pour accueillir des voix » : Françoise Lebrun, Grégory Gadebois, Évelyne Didi, Rufus, Jean-François Stévenin interprètent les voix intérieures des personnages. Les lumières et l’imagination entremêlent trois histoires que partage Pierre le conteur avec le public.

C’est aussi une autre manière de rencontrer les animaux, d’entrer dans leur univers — un singe curieux regarde son reflet dans un miroir — , d’être complice, d’apprécier une nature qui varie selon les saisons. Un film original et généreux.
Va, Toto sera sur les écrans le 4 octobre.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4