DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Christiane Passevant
El Bar (Pris au piège) d’Álex de la Iglesia
Article mis en ligne le 3 juillet 2017

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Fidèle à son humour féroce et à son talent de la contradiction, La Iglesia ne manque pas, encore une fois, de surprendre et de dérouter le public. El Bar — je préfère le titre espagnol au titre français, Pris au piège — installe peu à peu une angoisse persistante à partir d’un cadre pour le moins banal et quotidien : un bar de quartier dans le centre de Madrid. Un de ces bars du coin où l’on va habituellement prendre un café con leche avec des churros. Il est 9 heures du matin, sur la place des gens vont et viennent, se croisent, une foule anonyme, parmi celle-ci beaucoup sont accroché.es à leur téléphone portable et racontent des bribes de leur vie à la cantonade, comme on peut le voir et l’entendre un peu partout. Bref, une foule ordinaire d’un matin ordinaire… Et le bar, qui est tenu par une propriétaire un peu revêche, connaissant presque tout le monde et à qui il ne faut pas raconter des histoires.

C’est alors que l’un des clients sort du bar et se fait descendre par un sniper devant la porte. Que s’est-il passé ? D’où tire le sniper ? Pourquoi la place est-elle soudain vide et silencieuse ? Pourquoi les secours n’arrivent-ils pas ? Et la télé qui n’en parle pas et déroule ses programmes, ses inepties habituelles… Aucune issue, pas d’échappatoire… Dans le huis clos du bar, c’est la stupeur, la panique, qui engendrent très vite les suspicions alimentées par les fantasmes en cours…

Il reste donc une jolie fille, entrée dans le bar pour cause de panne de batterie de portable, un vendeur de sous vêtements féminins, un ancien flic, un publicitaire avec son casque sur les oreilles, une femme qui s’ennuie et est accro aux machines à sous, un SDF qui parle comme l’ancien testament, la patronne et le garçon de café…
Le piège se referme après que la caméra, comme l’explique la Iglesia, soit allée à la pêche de gens ordinaires pour observer leurs réactions dans une situation extrême. Et voilà que les masques tombent…

P.S. :

Le film sortira en VOD le 31 août et en DVD le 5 septembre.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4