DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Raphaël Lebrujah
Le Rojava et la désinformation (5/8) : les Kurdes envahissent les Arabes ?
Article mis en ligne le 22 février 2017

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Il n’est pas rare que dans certains médias déclarent que les kurdes n’ont rien à faire dans des territoires à majorité arabe. Cette accusation cache une réalité profondément raciste envers les kurdes. En effet, c’est oublier que les kurdes sont aussi des syriens et qu’ils sont légitimes à combattre sur le territoire syrien !

« Les FDS n’ont rien à faire dans des zones arabes (Manbij, Shadadé, Raqqa...) »

Défendre cette position, c’est les considérer comme des étrangers dans leur propre pays et cautionner la propagande raciste qu’ils ont subi.

Il est également important de préciser que cette remarque n’est pas faite à l’armée turque qui envahit des zones à majorité kurdes et arabes entre Jarabulus et Azaz en Syrie. Cette armée turque n’est pas accusée de nettoyage ethnique par les ONG de défense des droits humains alors qu’elle a dégagé une grande partie des populations kurde de ses zones qui viennent se réfugier au Rojava dans le silence de la communauté internationale. Que cette même armée à fait venir 10 000 turkmènes sunnites irakiens de Tal Afar pour remplacer ces populations kurdes et arabes. Il s’agit d’une force d’invasion étrangère.E lle est peu critiquée quand elle envahit des zones à majorité kurde ou arabes entre Jarabulus et Azaz.

Quand les milices islamistes très majoritairement arabes sunnites envahissaient les zones kurdes, personne ne se posait la question de savoir si cela était normal que des troupes à majorité arabes occupent des zones kurdes. En réalité, cela ne pose des problèmes qu’au moment où les troupes à majorité kurdes syriennes prennent le contrôle de zone à « majorité arabe ». Étrange conception de la question ethnique en Syrie.

De plus c’est aussi mal connaître l’histoire complexe de la Syrie. En effet à force d’épuration ethnique, d’assimilation et de colonisation des territoires kurdes, leurs zones de peuplement ont considérablement été réduites. Dans les archives du quai d’Orsay, les renseignements extérieurs ont essayé d’évaluer l’ethnie qui peuplait Raqqa et sa région dans les années 1930. Ils ont estimé 120 000 Kurdes peuplaient cette contrée. En 2011, il n’y avait plus que quelque milliers de Kurdes à Raqqa sur une population de 400 000 habitants. Cela démontre que ces zones à majorité arabe, ont été volées aux kurdes historiquement par des colons ou une assimilation forcée.

Pour finir, les FDS est une force multiple-ethnique et multiconfessionnelle comprenant notamment des Kurdes, des Arabes, Turkmènes, des Assyriens, des Syriaques, des chrétiens, des Arméniens, des musulmans, et des Yézidis. Il y aurait environs 30 à 40 % d’Arabes au sein des FDS. Cette force militaire est beaucoup plus représentative de la Syrie dans sa diversité que celle qu’elle combat, très majoritairement arabes et/ou sunnite.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4