DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Christiane Passevant
La Cigale, le corbeau et les poulets
Film documentaire d’Olivier Azam
Article mis en ligne le 6 février 2017

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Olivier Azam qualifie ainsi son film : « comédie documentaire réalisée par l’équipe de Merci patron ! et c’est d’après un scénario écrit par “l ‘élite de la police”. »

En deux mots, voilà de quoi il retourne. En 2009, des lettres de menaces, signées « cellule 34 », et des balles sont envoyées au président Sarkozy. C’est le branle-bas de combat et la missive est prise très au sérieux.

La paranoïa est à son comble puisqu’environ mille fonctionnaires de police se mettent à pied d’œuvre pour retrouver les soi-disant « terroristes ». Ouais ça coûte cher mais ça vaut le coup pour débusquer les dangereux énergumènes ! La mobilisation se prolonge des mois, avec enquêtes, interrogatoires du voisinage en lousdé, caméras de surveillance, traques et écoutes téléphoniques.

Ça ne rigole pas chez les keufs ! Il s’agit du président de la République et en plusil s’agit de celui qui avait dit aux flics qu’il fallait faire du chiffre. Bref, c’est toute une cellule antiterroriste digne des branquignols en action contre une bande de potes, habitants de Saint-Pons-de-Thomières, dans l’Hérault. On nage en plein délire !

Finalement, après nombre de cafouillages ubuesques et autres billevesées typiquement policières, les condés découvrent que les supposés coupables — vous suivez ? C’est le corbeau. — tiennent leurs réunions dans un lieu hautement subversif et à risque maximum : le tabac du coin, qui fait aussi librairie, de surcroît connu sous le nom de la Cigale ! Non ce n’est pas un remake de la série des gendarmes de Louis de Funès — enfin ça pourrait —, mais non, c’est la réalité avec preuve et témoignages à l’appui.

Et là, sûre de ses intuitions et de ses constats romancés — ou alors y’en a qui avaient fumé la moquette ? —, la cellule antiterroriste, ayant brillamment flairé le danger, flanque en garde à vue tout ce petit monde de malfrats patentés. Une vraie racaille de village dont il faut se méfier : Pierre, libraire et écrivain public à ses heures, Tintin, président de la maison de retraite, Jeannot, le Sancho du groupe, Jean-Michel, qui fomente des actions pacifistes spectaculaires, Guy, président du Secours populaire, Bernard, membre de l’association ATTAC, Marcel, ancien principal de collège… Et par dessus le marché, ils publient un journal : La Commune. Vive la sociale !
De quoi faire trembler la sécurité présidentielle…

Une fable ? Non, La Cigale, le corbeau et les poulets d’Olivier Azam, c’est une histoire vraie, estampillée "vu à la télé"… Une farce juridique où l’État joue l’extrême paranoïa jusqu’au ridicule, qui hélas ne tue pas !
C’est filmé par l’équipe des Mutins de Pangée et c’est truculent !

(Sortie : 18 janvier 2017)



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4