DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Thierry Vandennieu
Ursus Minor. What Matters Now
Article mis en ligne le 27 décembre 2016
dernière modification le 24 janvier 2017

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Ursus Minor. What Matters Now

C’est le quatrième album du groupe Ursus Minor coordonné par Tony Hymas

Le groupe Ursus Minor, c’est l’alliance de musiciens venant de plusieurs horizons stylistiques allant du jazz au hip hop en passant par le funk, la Soul et le Blues. Ce groupe est né en 2000 avec Tony Hymas aux claviers, Jef Lee Johnson à la guitare, François Corneloup au saxophone et David King à la batterie. En 2009, Mike Scott, devient le nouveau guitariste en titre de l’orchestre et depuis 2013, Stokley Williams au poste de batteur et Grego Simmons à celui de guitariste ont rejoint le groupe.

Dès les premiers albums du groupe, de nombreux invités sont conviés à venir y déposer leurs idées, leurs sons, leurs colères et leurs espoirs. Pour ce quatrième opus, leur habitude d’inviter d’autres artistes s’enrichit encore avec la présence de Dem Atlas, Desdamona, Ada Dyer, Dominique Pifarély, Le Bénéfice du doute, Patrick Dorcéan, Frédéric Pierrot, Manon Glibert, Anna Mazaud, Bernat Combi, Léo Remke-Rochard...

Avec son saxophone baryton, François Corneloup balance toujours son puissant son de basse groovy, tandis que Grego Simmons envoie ses riffs de guitare aux accents hendrixiens avec en prime une reprise de I don’t live today de l’enfant vaudou. De son côté, Stokley Williams rend hommage aux grands batteurs de jazz

Ce double nouvel album qui surfe encore une fois entre la révolte du jazz et la colère du rap, nous gratifie des inquiétudes du groupe sur le monde mais aussi de ses espérances et de son rejet de l’injustice. Les titres Zad Song et la reprise de Notre Dame de fer témoignent du fait que le groupe était allé jouer à Notre Dame des Landes en 2013. De même les aspirations du groupe exprimées dans le titre dédié à l’anarchiste étatsunienne Lucy Parsons, nous rappelle qu’en 2012, Ursus Minor avait consacré une soirée dédiée à Howard Zinn au festival Sons d’Hiver avec Mahmoud El kati, activiste des droits civiques et les rappeurs de La Rumeur, dont Ursus Minor propose ici une version de la meilleure des polices, déclamée par le comédien Frédéric Pierrot.

De plus, le livret de 140 pages de ce double album est magnifiquement orné d’illustrations et de photographies.

Cet album est un condensé d’espoirs et d’appel à poursuivre la lutte contre toutes les formes d’exploitation, de domination et d’oppression en proposant d’y associer la bande son idéale car, comme les membres du groupe se plaisent à citer Serge Quadruppani : « la joie et la colère sont les deux passions de ce mouvement ».

P.S. :

Un clip de la chanson "Zad song" d’Ursus Minor a été réalisé par Keru/groupe de Groix

https://www.youtube.com/watch?v=xTk9-3uj4Oc

Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4