DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Erin Peltier
Dans le ravin / 2
Article mis en ligne le 4 janvier 2013
dernière modification le 26 décembre 2012

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Elle va exploser, c’est certain. L’essence, ça explose, un réservoir, plein ou pas, ça explose ; le réservoir n’est peut-être pas plein, mais cela ne l’empêchera pas d’exploser. Il y a ces centaines de chocs, de tous côtés, et quand elle explosera, ce sera fini en une seule seconde. Plus rien ne tiendra ensemble, tout va se disperser dans les airs, dans toutes les directions – les éléments les plus légers dessineront leurs courbes hautes et libres, les plus lourds retomberont plus vite, suivant leurs trajectoires plus courtes, en tournoyant un peu avant de toucher terre, de rebondir ou pas. Et moi au milieu : un vide soudain. Je serai éclatée en milliers de morceaux de tailles et de textures et de couleurs différentes. Méconnaissables. À l’endroit où j’avais été – moi, le centre de moi : du vide. Je serai où ? Dans lequel des morceaux ? Dans tous à la fois ?... Non, dans le vide sûrement. Ma conscience sera dans le vide, je serai au centre du vide, et plus de corps. Et si plus de corps, plus de moi.

Elle n’a pas encore explosé ; pourquoi ?

Mais ça ne peut pas durer : les chocs sont trop violents et trop nombreux pour que le réservoir ne soit pas touché. L’essence peut aussi se répandre tout doucement autour du réservoir, puis exploser d’un coup, alors qu’on croyait que le danger ne viendrait pas de là. Un minuscule répit. Ce sera donc une fin en feu d’artifice. Quel spectacle ! Je ne pourrai pas le voir, bien sûr. Enfin, je peux toujours l’imaginer...

Maintenant elle ne peut qu’exploser. Ça dure depuis trop longtemps. C’est bientôt, c’est tout de suite, c’est peut-être déjà en train d’exploser, et moi je suis en retard sur la réalité, tout entière occupée à éloigner le volant de ma cage thoracique. Je suis peut-être tellement tendue pour me protéger que j’ai dépassé le présent... le présent ne m’arrivera qu’avec un peu de retard. Donc ce sera fini avant même que je le sache.

Tout continue, les chocs, le bruit assourdissant, et mes coudes bloqués, mes genoux aussi. Je sens ma force.

J’attends l’explosion. Je repousse quand même le volant de toutes mes forces. Je ne céderai pas. Je ne cède pas.

Dans la même rubrique

Dans le ravin / 4
le 4 janvier 2013
Dans le ravin / 3
le 4 janvier 2013

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4