DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Christiane Passevant
La fête est finie
Film documentaire de Nicolas Burlaud
Article mis en ligne le 13 janvier 2016
dernière modification le 10 mai 2016

par C.P.
Imprimer logo imprimer

La fête est finie

Film documentaire de Nicolas Burlaud

Le film documentaire de Nicolas Burlaud est encore sur les écrans et est projeté grâce à des comités de quartier, dans des salles associatives… C’est un film qui illustre parfaitement le phénomène de gentrification de quartiers populaires livrés aux spéculateurs, à commencer par les autorités urbaines qui ne recule devant aucune violence, policière ou libérale, pour exproprier la population qui n’a du coup plus sa place dans un quartier qui célèbre le fric et la culture "tendance".

« À partir du moment où Marseille a commencé à être à la mode, on a compris que la mairie et la chambre de commerce voulaient transformer la ville en marchandise dans une logique de rente de situation. On savait qu’on allait s’acheminer vers la multiplication de méga-évènements livrés clefs en main. Il y a d’abord eu la candidature pour l’America’s Cup qui devait se faire en 2007 avec tout un battage médiatique relayé au niveau des écoles, des clubs de supporters, des associations...

À ce moment là il y a quand même eu un peu des protestations, parce l’America’s Cup ça a vraiment le caractère d’une petite sauterie entre milliardaires ! Mais bon, on a réussi à pas avoir l’America’s Cup... Capitale de la Culture, on allait tôt ou tard y passer.

Et là, évidemment, quand le mot Culture est lâché, c’est foutu ! Culture, c’est un mot qui est investi d’une aura presque religieuse, seuls des fascistes s’en prendraient à la culture. » Alèssi Dell’Umbria

La fête est finie est sur les écrans depuis le 4 novembre. C’est un film enquête absolument passionnant sur, pour citer Jean-Pierre Garnier, « les différentes facettes d’un processus global de dé-civilisation urbaine fait de dislocation territoriale, de désintégration sociale et d’aliénation culturelle. Ce à quoi on assiste, c‘est à une restructuration néo-libérale et sécuritaire du tissu urbain, en cours dans presque toutes les villes européennes, pour expulser et disperser au loin les couches populaires. »

La fête est finie de Nicolas Burlaud : Un brûlot sans fard ni concessions et une réalisation superbe !

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4