DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Christiane Passevant
Centaure de Aktan Arym Kubat. The Ride de Stéphanie Gillard. The Rider de Chloé Zhao
Article mis en ligne le 31 mars 2018

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Centaure Film de Aktan Arym Kubat

Centaure, autrefois voleur de chevaux, mène désormais une vie paisible dans sa petite ville du Kirghizistan. Il aime conter les légendes d’autrefois à son fils, lorsque les hommes et les chevaux vivaient ensemble, lorsque les humains s’entraidaient et développaient une tradition de solidarité. La nuit, Centaure se lève et « emprunte » des chevaux de compétition pour une chevauchée mythique sous les étoiles. C’est son secret, sa manière de renouer avec le passé des légendes et se sentir libre en pleine nature. Mais un soir, le mystère est révélé sur ces disparitions de chevaux.
Centaure est piégé et désigné à la vindicte de la population. Il est vrai qu’en plus, il ne joue pas le jeu des religieux, surtout depuis que les bigots ont réquisitionné la salle de cinéma, dont il était le projectionniste, pour la transformer en mosquée. Une manière supplémentaire d’éradiquer la mémoire d’une population, après l’abandon des valeurs nomades.

Quels sont finalement les torts de cet ancien projectionniste, cet amoureux des chevaux ? D’être un Candide, interprété par le réalisateur lui-même, qui résiste à toute forme de domination, qu’elle découle du système libéral ou des pressions religieuses. Centaure est un film de résistance poétique sur la passation d’un savoir ancestral entre père et fils.

On ignore beaucoup sur cette culture nomade et la population kirghize, et avec ce film nous découvrons la situation politique, la culture, la mainmise d’un islam rigoriste sur une société, qui a basculé dans l’économie libérale, du coup l’histoire prend une dimension universelle. Le film d’Aktan Arym Kubat, sorti le 31 janvier, est une très belle découverte.

The Ride (La chevauchée)

Film de Stéphanie Gillard

The Ride est un film documentaire exceptionnel sur la longue chevauchée de 450 kms des Indiens Sioux Lakotas pour la mémoire indienne et le souvenir du massacre de Wounded Knee. Tous les ans, de jeunes cavalier.es traversent une région des Etats-Unis, durant quinze jours, et retrouvent ainsi les coutumes indiennes ancestrales, l’histoire et les spoliations qui ont jalonné plus de deux siècles de colonisation…

La chevauchée est essentielle au plan culturel, politique et social, ce dont rend très bien compte le film de Stéphanie Gillard, qui montre également la difficulté d’être Indien ou Indienne aujourd’hui dans un pays qui leur déni toujours leurs droits et les méprise. (Sortie nationale : 31 janvier 2018)

The Rider

Film de Chloé Zhao


Après The Ride de Stéphanie Gillard sur la chevauchée mémorielle des Sioux Lakotas sur les traces des Indien.nes massacré.es à Wounded Knee, The Rider de Chloé Zhao évoque une autre facette de l’histoire des « Native Americans » aux Etats-Unis.

Brady réside avec son père et sa jeune sœur, Lily, dans la réserve de Pine Ridge. Il est de ces jeunes cowboys indiens qui dressent des chevaux sauvages et se produisent dans les spectacles de rodéos. Brady est même une vedette, mais une grave chute de cheval met fin à sa carrière et à ses rêves. Désespéré, il confie à la réalisatrice : « Si un animal dans les parages était blessé comme je l’ai été, il se ferait piquer. On m’a gardé en vie au motif que je suis un humain, mais cela ne suffit pas. Je suis inutile si je ne peux pas accomplir ce à quoi je suis destiné. »

Chloé Zhao réussit un portrait bouleversant de la lutte d’un jeune homme pour se reconstruire. (28 mars 2018)

Mythes, réalités : trois films sur la mémoire, les méfaits du déni de la culture, avec un lien essentiel : les chevaux, filmés dans le contexte onirique de la chevauchée.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4