DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Les sœurs savantes. Deux destins qui ont fait l’histoire
Natacha Henry (Librairie Vuibert)
Article mis en ligne le 10 mai 2016
dernière modification le 7 juillet 2015

par C.P.
Imprimer logo imprimer

Les Sœurs savantes

Marie Curie et Bronia Dluska, deux destins qui ont fait l’histoire

Natacha Henry (Librairie Vuibert)

Les Sœurs savantes. Marie Curie et Bronia Dluska, deux destins qui ont fait l’histoire… Natacha Henry retrace, dans un récit intéressant à plus d’un titre, la vie de deux sœurs luttant pour l’égalité des droits des femmes, depuis l’accès aux études supérieures jusqu’aux droits élémentaires d’autonomie ; une lutte qui s’inscrit dans une fin de XIXe siècle particulièrement dominé par le patriarcat.

Féministes, éprises de justice et de liberté, internationalistes, Marie et Bronia sont impressionnantes par leur volonté, leur courage, leur générosité et leurs doutes aussi.

Elles naissent toutes deux en Pologne, sous occupation russe qui interdit aux femmes de faire des études. L’éducation est donc une forme de résistance à l’occupation et la détermination des deux jeunes filles est également liée à cette résistance.

Parallèlement à la dimension biographique, le livre de Natacha Henry est aussi une plongée dans l’environnement européen de l’époque, les mouvements qui la traversent, les conditions de vie des étudiantes pauvres et exilées, leur vision d’une classe ouvrière où les femmes sont doublement victimes, de la misère et du sexisme. La vision des deux sœurs est d’autant plus fine et profonde qu’elles viennent toutes deux d’un pays sous domination étrangère subissant la répression, situation qui forme leur conscience politique et critique par rapport aux inégalités sociales.

Issues d’un milieu modeste d’enseignants, leur mère meurt de tuberculose alors qu’elles sont encore très jeunes, leur père soutiendra ses filles, convaincu lui-même de l’importance de l’égalité des droits des femmes, de même que des possibilités de progrès grâce à l’éducation et aux avancées scientifiques. Ainsi, lorsque sa fille aînée Bronia décide de partir à Paris pour y étudier la médecine, il l’encourage. Et c’est Bronia qui persuadera sa sœur Marie de la rejoindre afin de poursuivre ses études dans le domaine scientifique.

Dans Les Sœurs savantes. Marie Curie et Bronia Dluska, deux destins qui ont fait l’histoire, Natacha Henry décrit deux femmes libres dans une époque difficile et bouleversée, deux caractères, deux volontés, deux parcours de vie liés, tant professionnellement que dans le respect mutuel et l’affection.

Marie écrit à propos de l’humanité et de son besoin de rêveurs et de rêveuses : « On pourrait dire que ces idéalistes ne méritent pas la richesse, simplement parce qu’ils [et elles] n’en font pas l’objet de leurs désirs. Il semble cependant qu’une société organisée devrait assurer à ces rêveurs [et à ces rêveuses] des moyens nécessaires à un travail efficace et les décharger des soucis matériels afin [de] se mettre librement au service de la science. » Or, dès l’enfance, Bronia sera l’organisatrice et le soutien indéfectible de sa sœur Marie.

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4