DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Alain Brossat
Article mis en ligne le 7 avril 2021
Rubrique : INTERNATIONAL

Le Monde se convertit à la doxa états-unienne du « génocide ouïgour », via son ancien correspondant à Pékin, Brice Pedroletti, adversaire déclaré du régime chinois et agitateur « antitotalitaire » patenté, peu regardant quant aux moyens déployés au service de sa perpétuelle croisade.

Un des procédés favoris (...)

Dimanche 4 avril 2021
Article mis en ligne le 6 avril 2021
Rubrique : RÉSISTANCES…RÉFLEXIONS…

J’aimerais simplement apporter un témoignage sur la situation dans les collèges, les établissements scolaires. Je travaille dans l’éducation auprès de la jeunesse adolescente, dans un collège à Villiers le Bel, à côté de Sarcelles dans le Val d’Oise.

La situation dans les établissements scolaire est (...)

Article mis en ligne le 5 avril 2021
Rubrique : LIVRES, REVUES…

Le tumulte de Paris
Éric Hazan (la fabrique)

Ce livre a été entrepris pour défendre Paris dont on dit aujourd’hui tant de mal – ville muséifiée, atone, embourgeoisée, etc. Le plus fort, c’est que ces propos ne sont pas tenus exclusivement par les ennemis habituels de Paris, ceux qui s’en tiennent à distance, qui ont peur de ses explosions (...)

Alain Brossat
Article mis en ligne le 5 avril 2021
Rubrique : RÉSISTANCES…RÉFLEXIONS…

Si la France était non pas une démocratie idéale mais tout simplement une vraie démocratie (davantage qu’une démocratie réelle, au sens où la Bulgarie, dans les années 1970, vivait sous le régime du « socialisme réel »), il se trouverait, parmi les éditorialistes des grands quotidiens qui pontifient à (...)

Alain Brossat, Juan Alberto, Ruiz Casado
Article mis en ligne le 2 avril 2021
Rubrique : INTERNATIONAL

Que se passe-t-il au Xinjiang ? Un défi épistémologique
par Alain Brossat, Juan Alberto Ruiz Casado

Lorsque Hannah Arendt écrivit son long article « Du mensonge en politique – réflexions sur les documents du Pentagone », inspiré par les révélations du Washington Post sur les manipulations de l’opinion par l’autorité politique à propos de la guerre du Vietnam, elle pouvait encore opposer au mensonge (...)

Alain Brossat
Article mis en ligne le 2 avril 2021
Rubrique : INTERNATIONAL

Le Xinjiang en champ et contre-champ
par Alain Brossat

Pour la première fois depuis Tienanmen (1989) l’Union européenne vient de prendre des sanctions contre des responsables locaux de la sécurité publique au Xinjiang, des personnages qu’elle soupçonne d’être au cœur du dispositif d’enfermement d’Ouïgours dans des camps de travail.

Cette mesure n’est qu’un (...)

Olivier Le Cour Grandmaison
Article mis en ligne le 19 mars 2021
Rubrique : RÉSISTANCES…RÉFLEXIONS…

Le 5 mai 2021, Emmanuel Macron célèbrera le bicentenaire de la mort de Napoléon avant d’aller se recueillir quelques jours plus tard devant le monument érigé dans les jardins du Luxembourg en l’honneur des esclaves qui ont lutté puis arraché leur libération. Que l’indignité de ce « en même temps » commémoriel échappe à ses concepteurs en dit long sur les rapports qu’ils entretiennent avec ce passé. Il est des honneurs accordés à certains personnages qui déshonorent celles et ceux qui les rendent.

« Une des choses qui a le plus contribué à rendre de son vivant Napoléon haïssable, était son penchant à tout ravaler (…). Il se complaisait dans l’humiliation de ce qu’il avait abattu ; il calomniait et blessait particulièrement ce qui avait osé lui résister. Son arrogance égalait son bonheur ; il croyait paraître d’autant plus grand qu’il abaissait les autres. » Châteaubriand (1846)

« Quand un homme d’État (…) ne comprend pas que la première condition du progrès, c’est la paix ; s’il formule une doctrine de guerre, c’est peut-être un grand homme dans le sens vulgaire du mot, ce n’est pas un démocrate. » Clemenceau (1885)

Le 20 janvier dernier, Benjamin Stora remettait au président de la République un rapport dans lequel il se déclarait favorable à de nombreuses commémorations relatives à la colonisation de l’Algérie et au conflit que la métropole y a mené entre 1954 et 1962. Pour Emmanuel Macron, la multiplication de ces (...)

Raphaël Gallien et Maxence Habran
Article mis en ligne le 8 mars 2021
Rubrique : INTERNATIONAL

L’insurrection malgache de 1947 : un « trauma » colonial ?
par Raphaël Gallien et Maxence Habran, Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques, Université de Paris, pour histoirecoloniale.net

Dans cet article de synthèse, Raphaël Gallien et Maxence Habran, chercheurs au Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques (CESSMA) de l’Université de Paris, rappellent à quel point l’insurrection de 1947 et sa terrible répression par les troupes coloniales, au prix de dizaines de milliers de morts, constitue un épisode structurant pour la communauté nationale malgache d’aujourd’hui, même s’il est longtemps resté entouré de silence. Ils font le point sur les avancées historiographiques sur ce drame majuscule et montrent que les jeunes générations ont moins d’inhibitions que leurs aînées à évoquer 1947 comme un repère d’espérance et de fierté dans un pays qui voit le niveau de vie de ses habitants chuter sans discontinuer depuis le milieu des années 1970. Les obstacles dans la transmission des savoirs sur cette histoire restent tangibles, mais leur mémoire, un temps refoulée, s’affiche aujourd’hui au grand jour, lors de commémorations indissociables d’enjeux politiques contemporains et d’expressions culturelles (livres, films…) plus nombreuses.

Les quelques mois qu’a duré l’insurrection malgache de 1947 n’ont pas manqué d’en faire l’un des événements les plus marquants de l’histoire contemporaine de la Grande Île. Bien qu’elle ait été matée et n’ait pas atteint ses objectifs – le départ des Français et l’indépendance –, son souvenir fait aujourd’hui (...)

Article mis en ligne le 3 mars 2021
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE… TV…

Rétrospective Kelly Reichardt : du 14 au 24 octobre 2021 au Centre Pompidou, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris.

Kelly Reichardt
L’Amérique retraversée

Judith Revault d’Allonnes [35] (De l’incidence éditeur/Centre Pompidou - janvier 2021)

Auteure notamment de Wendy & Lucy, La Dernière Piste et Certaines Femmes, Kelly Reichardt déplace le regard sur les États-Unis, leur présent comme leur histoire, en revisitant le cinéma US, road-movie, thriller et western.

Après avoir travaillé avec Hal Hartley et Todd Haynes – son futur (...)

Article mis en ligne le 3 mars 2021
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE… TV…

Rétrospective Dominique Cabrera en mai 2021 : Cinémathèque du documentaire & Cinémathèque française.

Dominique Cabrera
L’intime et le politique

sous la direction de Julie Savelli (De l’incidence éditeur - avril 2021)

« Certains cinéastes ont la grâce, on leur pardonne un certain laisser-aller. D’autres ont la méthode, on leur pardonne une certaine lourdeur. Ici rien à pardonner, tout à admirer. »

Ce sont les mots élogieux de Chris Marker qui, après avoir vu Une poste à La Courneuve en 1994, saluait l’émergence d’une (...)

Christiane Passevant
Du 19 au 28 mars en ligne et du 9 au 13 juin en salles
Article mis en ligne le 2 mars 2021
dernière modification le 3 mars 2021
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE… TV…

À la veille du festival Cinélatino 2021, qui se déroulera cette année en deux temps — du 19 au 28 mars en ligne et du 9 au 13 juin en salles —, il est important de rappeler que la production du cinéma d’auteur.e en provenance des pays d’Amérique latine fait montre d’une embellie remarquable et d’une créativité impressionnante.

Des mouvements sociaux sont en pleine effervescence dans ces pays, qu’il s’agisse des manifestations au Chili, en Argentine, des bouleversements politiques, des dérives populistes et autoritaires au Brésil, en Bolivie, de la lutte contre les violences au Mexique, contre les destructions environnementales et la discrimination de populations, de l’emprise des évangélistes sur les institutions du continent, des conditions de vie difficiles, et enfin de la corruption… Dans ce contexte, le cinéma d’auteur.es fait preuve d’une prise conscience et d’une démarche de résistance originale et courageuse. Les Rencontres de Toulouse — Cinélatino — en ont toujours fait la démonstration par la diversité et la vigueur des films sélectionnés pour les présenter ici au public. Cette année, le Cinélatino — 33es Rencontres de Toulouse, accessibles du 19 au 28 mars en ligne pour cause de précaution sanitaire, et du 9 au 13 juin en salles —, n’en demeure pas moins un événement où les films, les débats, les projets vont encore une fois illustrer et même anticiper parfois les questions induites par les « conséquences de tous ces mouvements sociopolitiques de fond sur la production, la diffusion et le contenu des œuvres cinématographiques ».

Évoquer le cinéma d’auteur.es et le cinéma de résistance « face à la concurrence des plateformes aux puissants moyens, telles que Netflix, Fox rachetée par Disney, Apple et Warner et d’autres, les aides publiques telles qu’elles existent en France, quelles que soient leurs formes, sont décisives pour défendre le cinéma d’auteur et la diffusion de ces œuvres en salle. Ces dernières années, de nombreux pays latino-américains se sont dotés de lois d’aide au cinéma, à sa production et sa diffusion, qui ont permis l’émergence d’œuvres d’une nouvelle génération de cinéastes formés dans des écoles elles aussi nouvelles dans les pays du sud du continent. » Cette année, la programmation des Rencontres de Toulouse s’en fait l’écho, comme à son habitude, sous une autre forme de diffusion dans un premier temps pour toucher un public de plus en plus captivé par la diversité des genres et des écritures cinématographiques. Pour rappel, voici quelques uns des films distribués récemment, sous forme évidemment d’une liste non exhaustive.

La Llorona, chanson à l’origine mexicaine et chantée partout en Amérique latine, comme le rappelle Jayro Bustamante dans le titre de son film, mais également dans la manière de se réapproprier le mythe et les paroles [37] pour une évocation des massacres perpétrés par la dictature militaire du début (...)

Vincent Poli
La Part Animale
Article mis en ligne le 24 février 2021
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE… TV…

Les Journées cinématographiques se réinventent pour proposer une 21ème édition modifiée dans sa forme, certes, mais qui continue avec le même enthousiasme d’observer le monde et ses problématiques sociétales à travers le prisme du cinéma, en explorant cette année ce qui relie l’humain aux animaux, ou à l’animalité.
Le cinéma a très tôt capté, enregistré ce monde animal si mystérieux, fait avant tout « de silences, de dissimulations et de singularités » pour reprendre les mots de notre invité, l’écrivain Jean- Christophe Bailly. Dans un contexte écologique brûlant, la coexistence entre l’humain et les différentes espèces est une problématique d’actualité et un enjeu d’avenir. Que dit le cinéma de notre rapport aux animaux sauvages ou domestiqués ? Quel regard porte-t-il sur eux et dans quelles conditions capture-t-il leur image ? Avec une dimension critique et politique, cette édition met en perspective notre capacité à penser l’animalité, et notre devenir d’humanité.

Du 10 au 20 mars, Festival Scope.
Du mercredi 10 au samedi 20 mars, le festival propose vingt-deux séances en ligne, gratuitement sur inscription, via la plate-forme internet Festival Scope. Les séances, disponibles 24 heures (ou plus), seront accompagnées de rencontres avec les cinéastes, des critiques ou des membres de la société civile. [40]

La Part Animale

Les animaux sont présents aux origines même de l’image animée. À la fin du XIXe siècle, l’inventeur français Étienne-Jules Marey fixe dans ses chronophotographies chevaux et pélicans, avec l’ambition scientifique de détailler leurs mouvements et d’éviter les erreurs dans les (...)

Patrick Schindler
Le rat noir de la librairie athénienne
Article mis en ligne le 23 février 2021
Rubrique : LIVRES, REVUES…

Odysseus Elytis et Gorges Seféris, deux grands poètes grecs modernes
+ Correspondance de Nikos Kavvadias

Toujours planqué entre les rayons de littérature grecque moderne de la librairie française d’Athènes Lexikopoleio, ravi de sa nouvelle vie, le rat noir gambade de découverte en découverte. Ce mois-ci, il est tombé sur les recueils de deux géants de la poésie grecque, Elytis et Séféris, puis a bondi sur un volume qui vient de paraitre rassemblant la correspondance de l’infatigable marin Nikos Kavvadias.

Axion Esti d’Odysseus Elytis

Odysseus — (mot qui signifie en grec « qui garde rancune » et peut aussi se référer au mot « odos » : les voyages et a donné Ulysse)— Elytis est né à Héraklion en 1911. En 1914, sa famille déménage à Athènes où s’installe son père, industriel en huiles et savon. À la fin de ses (...)

Patrick Schindler
Librairie athénienne. Un message du rat noir
Article mis en ligne le 22 février 2021
dernière modification le 23 février 2021
Rubrique : LIVRES, REVUES…

Le Christ recrucifié et Le lys et le serpent de Nikos Kazantzakis,

Ce qui reste de la nuit d’Ersi Sotiropoulos

Stéphane Sangral : Infiniment au bord.

Toujours planqué dans sa librairie française d’Athènes, le rat noir a découvert de nouveaux trésors...

Nikos Kazantzakis est né en 1883 à (...)

Paul Mattick Jr
Article mis en ligne le 22 février 2021
Rubrique : INTERNATIONAL

Au-delà du grotesque sidérant d’images qui demeureront comme son principal résultat, l’envahissement du Capitole, avec le recul de quelques semaines, doit être replacé dans ses vraies dimensions. C’est ce à quoi peut nous aider l’article paru dans la revue The Brooklyn Rail : l’auteur et le périodique ont été déjà présentés ailleurs par Charles Reeve.

On aurait pu penser que le départ de Trump de la Maison Blanche mettrait fin à la préoccupation constante — et pas seulement pour les experts orientés à gauche — qu’il représentait une renaissance du fascisme. À cette occasion, la manière bizarre, typique du personnage, dont il fit face à sa défaite (...)

Collectif Passerelle
Article mis en ligne le 22 février 2021
Rubrique : RÉSISTANCES…RÉFLEXIONS…

Qui mieux qu’un milliardaire peut rendre service à un autre milliardaire ?

En septembre 2018, le milliardaire japonais Yusaku Maezawa a acheté à Elon Musk les services du système Starship de son entreprise SpaceX pour un petit voyage autour de la Lune, à partir de 2023. On ignore le montant de (...)

Collectif Passerelle
Article mis en ligne le 22 février 2021
Rubrique : RÉSISTANCES…RÉFLEXIONS…

Le confinement mis en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19 a radicalement modifié nos vies en stoppant de nombreuses activités. Une des conséquences de cette crise sanitaire est la diminution de nos émissions de CO2 la plus importante depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale : 7 % sur (...)

Collectif Passerelle
Article mis en ligne le 22 février 2021
Rubrique : RÉSISTANCES…RÉFLEXIONS…

Face au dérèglement climatique, décideurs et influenceurs sont nombreux à espérer que scientifiques et ingénieurs tireront d’affaire le productivisme, le capitalisme et la planète. Arc-boutés sur leurs choix politiques et économiques, ils espèrent un miracle technique. Depuis l’avènement de la (...)

Collectif Passerelle
Article mis en ligne le 22 février 2021
Rubrique : RÉSISTANCES…RÉFLEXIONS…

Au-dessus de nos têtes est en train de se jouer une partie d’échecs invisible mais dont les conséquences sont immenses. Les 18 mars et 22 avril 2020, deux fusées de la société SpaceX, propriété du milliardaire Elon Musk, ont chacune mis en orbite soixante satellites. Ces lancements sont les sixième et (...)

Collectif Passerelle
Article mis en ligne le 22 février 2021
Rubrique : RÉSISTANCES…RÉFLEXIONS…

Sans mesures de confinement, le nombre de personnes touchées par le Covid-19 croît exponentiellement. Difficile de ressentir ce que cela veut dire en pratique, tant les grands nombres nous dépassent. Voici une fable pour mieux s’approprier le concept et en comprendre les conséquences.

Une légende (...)

Armando Chaguaceda
Traduction : Daniel Pinós pour Polemica cubana
Article mis en ligne le 21 février 2021
Rubrique : INTERNATIONAL

Dans les sciences sociales, il est courant d’entrer dans des extrêmes – épistémologiques et politiques – qui emprisonnent la réalité dans des schémas manichéens. Paradoxalement, ces extrêmes coïncident du point de vue d’une téléologie explicative qui ignore les processus et les sujets réels, situés dans le (...)

Manifeste rien
Article mis en ligne le 19 février 2021
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE… TV…

Facho-compatible # 2
Fascisation

d’après Saïd Bouamama par le collectif Manifeste Rien

Une mise en scène radiophonique d’un article du 12 mai 2020 qui explore les possibilités vocales du théâtre mariées à la création musicale. On y entend ce que l’information mainstream n’a pas divulgué au sortir du premier confinement : « la fiche coronavirus » qui désigne les boucs émissaires dans les cours de récréation ; la propagation de l’ingérence impérialiste et ses nouvelles technologies de surveillance ; la différence entre fascisation et fascisme pour éviter toute réduction conspirationniste d’une analyse de classe.

Interprétation : Virginie Aimone
Montage et direction : Virginie Aimone et Jeremy Beschon Musique : Antoine Perrin

« Facho-compatible » est une mise en scène radiophonique, d’après des articles de Saïd Bouamama, qui comporte plusieurs volets. Cette création explore les possibilités vocales du théâtre mariées à la création musicale. La comédienne interprète, à elle seule, les personnages archétypiels de (...)

Marc Perelman
Article mis en ligne le 19 février 2021
dernière modification le 22 février 2021
Rubrique : RÉSISTANCES…RÉFLEXIONS…

Les Jeux olympiques de Tokyo, après diverses hésitations, devraient commencer le 23 juillet 2021, bien que, comme le relate le quotidien Le Monde en date du 4 février : « 80 % des Japonais souhaitent que les Jeux soient reportés ou annulés ». Par contre, le président du comité d’organisation des Jeux de Tokyo, Yoshiro Mori, a martelé devant le parlement, le 2 février : « Nous ne devons pas discuter de l’organisation ou non des jeux, mais de la manière dont nous devons les organiser. » Cette méthode n’est pas pour déplaire à la direction du CIO — réfugiée dans le « Lausanne-ville olympique » —, maître d’œuvre pour ce qui relève des questions financières et de la politique de commandement. Ce qui peut changer, selon le duo Yoshiro Mori-Thomas Bach, est le nombre de pages du Playbook détaillant les mesures de prévention permettant de faire obstacle à un sprint ou à un marathon du Covid-19. D’ailleurs, Thomas Bach a promis des « Jeux sûrs » même en pleine pandémie (AFP, 28 janvier 2021). Dès lors, la version d’avril du Playbook pourrait préciser les « mesures barrières », en particulier pour les 110 mètres haies et le 3000 mètres steeple. Le comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 doit certainement examiner l’expérience japonaise pour assurer une version française du Playbook olympique.

Dans ce contexte tombe à point l’ouvrage de Marc Perelman intitulé 2024, les Jeux olympiques n’ont pas eu lieu. Nous lui avons dès lors demandé quelles étaient les positions de la gauche française — quitte à entrer dans les détails de la politique nationale et parfois locale de ses divers protagonistes — quant à la mise en œuvre de ce vaste projet olympico-mondialisé. En effet, ce n’est pas le moment d’oublier que le 9 juin 2017, le CIO avait recommandé pour 2024 et 2028 Paris et Los Angeles « afin de combler le manque de villes candidates » !
(Réd. À l’Encontre)

Patrick Braouezec (ex-président, communiste selon les saisons, de l’Établissement public territorial Plaine Commune remplacé par le nouveau maire socialiste de Saint-Denis, Mathieu Hanotin) précisait en pleine crise du coronavirus son point de vue plutôt inquiet sur le devenir des JO : « […] la (...)

Christiane Passevant
Balade au cimetière Montmartre
Article mis en ligne le 19 février 2021
Rubrique : PHOTOS… ART… MUSIQUES… VIDÉOS…

De l’Église au cimetière…
Balade au cimetière Montmartre

Les commentaires de Nestor Potkine dans Les Muses s’amusent

Émission diffusée sur Radio Libertaire (89.4 et internet) samedi 20 février à 11h30

Luc Arnault
Article mis en ligne le 2 février 2021
Rubrique : PHOTOS… ART… MUSIQUES… VIDÉOS…

Sommaire
Article mis en ligne le 2 février 2021
Rubrique : N° 55 JUIN-DÉCEMBRE 2020

[*RÉSISTANCES…RÉFLEXIONS…*]

L’épouvantable restauration globale. Alain Brossat et Alain Naze

Bugeaud : bourreau des « indigènes » algériens et ennemi de la République. Olivier Le Cour Grandmaison

BACK TO USSA. La science fiction, l’Amérique et le fascisme (1ère partie). Alain Musset

BACK TO USSA. La (...)

(Premier Parallèle)
Article mis en ligne le 2 février 2021
Rubrique : LIVRES, REVUES…

À la trace
Enquête sur les nouveaux territoires de la surveillance
Olivier Tesquet

« Les dispositifs de surveillance sont d’autant plus efficaces que nous ne les voyons plus. »

« À l’heure où la reconnaissance faciale investit nos visages, où les assistants vocaux intelligents s’invitent dans nos salons, où Instagram recompose nos rapports sociaux, qu’est-ce qui lie nos destins de citoyens sous contrôle ?

Des caméras intelligentes du Xinjiang à nos profils Facebook, les (...)

(Éditions Amsterdam)
Article mis en ligne le 2 février 2021
Rubrique : LIVRES, REVUES…

La critique de la propriété est à l’ordre du jour. On a vu, ces dernières années, se développer une réflexion sur le rôle de la rente dans le creusement des inégalités (Piketty) ou sur la nécessité de rendre certains biens à la propriété collective (Dardot et Laval). Le livre de Pierre (...)

(Amsterdam)
Article mis en ligne le 2 février 2021
Rubrique : LIVRES, REVUES…

Bâtonner (verbe) : action de copier-coller une dépêche four- nie par une agence de presse en la remaniant à la marge. Pratique ordinaire, le bâtonnage résume à lui seul ce que le productivisme fait aux médias. C’est ce que montre le livre de Sophie Eustache, fruit d’une longue enquête, en nous (...)

Coordonné par Cédric Biagini, Christophe Cailleaux et François Jarrige
(éditions L’Échappée)
Article mis en ligne le 2 février 2021
Rubrique : LIVRES, REVUES…

Critiques de l’école numérique
Coordonné par Cédric Biagini, Christophe Cailleaux et François Jarrige

Enseignants, intellectuels, soignants, parents, syndicalistes... développent une critique de la numérisation de l’éducation, de la petite enfance à l’université.

Plus l’école et l’éducation sont présentées comme étant en crise, plus l’utopie numérique y multiplie les promesses. Les injonctions permanentes à innover, à être optimistes, à individualiser les parcours, à se réinventer, à disrupter... imposent partout le numérique. Même s’il existe une (...)
























Statistiques du site

  • Nombre total de visites :
    572934 visiteurs
  • Nombre de pages visitées :
    255986 pages
  • Moyenne depuis 365 jours :
    92 visites par jour
  • Plus grosse journée
    le 13-11-2019
    avec 1902 visiteurs
  • Aujourd'hui :
    10 visiteurs
  • Actuellement en ligne :
    0 visiteur
  • Ce site compte : 9 auteurs 242 rubriques 1977 articles 159 mots-clés 7 sites référencés
  • Dernier article paru :
    le 7 avril 2021
    "Le génocide comme champ de manœuvre"


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2