DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Alain Brossat
Article mis en ligne le 15 mars 2017
Rubrique : INTERNATIONAL

Voici qui a un air de déjà-vu – pour les moins jeunes d’entre nous, du moins : la politique dite du bouton-pression mise en œuvre par un État patibulaire, au service de la plus douteuse de ses causes – hier l’Union soviétique aux riches heures où les tomates poussaient plus grosses et plus rouges dans le (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 16 mars 2017
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Toute une génération de cinéastes libanais.es de l’après-guerre civile est marquée par ce conflit et revient souvent sur l’analyse de l’amnésie officielle. Dans Tramontane, Vatche Boulghourjian [2] pose la question — « qui est aveugle ? » —, prenant prétexte de la quête d’identité du jeune Rabih pour (...)

Véronique Valentino
Article mis en ligne le 21 mars 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Après avoir fermé des bureaux de poste en zone rurale, la Poste s’attaque depuis plusieurs mois à ceux des villes, remplacés par des relais commerçants. Problème, elle touche de l’argent au titre de sa mission de service public en matière d’aménagement du territoire. La Poste est aussi l’entreprise qui (...)

Véronique Valentino
Article mis en ligne le 21 mars 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Mardi 8 mars, 55 lycéens du lycée Suger à Saint-Denis ont été placés en garde à vue après que des violences se sont produites dans la matinée. Sur cette cinquantaine d’élèves, 44 étaient mineurs. Ils ont été détenus 36 heures en garde à vue, dans des conditions ahurissantes, alors que pour la très grande majorité, aucune charge n’a pu être retenue contre eux.

Ce vendredi 17 mars, les parents des élèves placés en garde à vue, après les incidents qui se sont produits mardi 8 mars au Lycée Suger de Saint-Denis (93), se réunissent en compagnie de leurs enfants afin d’étudier les suites à donner à ce vaste coup de filet policier. « Nous parents, devons savoir (...)

Alain Naze
Article mis en ligne le 22 mars 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Mayotte : un département français comme les autres ? Non, un département où les étrangers sont soumis à un état d’exception permanent. Un département où 5500 enfants ont été placés en rétention administrative au cours de la seule année 2014 cependant que, depuis 1995 et le visa Balladur, 20 000 personnes sont mortes en tentant de traverser l’archipel des Comores sur des embarcations de fortune pour gagner cette île française.

Si l’on voit bien les raisons qui ont poussé Benoît Hamon, au cours de sa récente visite à La Guadeloupe, à tempérer ses critiques à l’égard du quinquennat de François Hollande — dans ce département, Manuel Valls a recueilli 75 % des suffrages lors des primaires —, l’hommage qu’il a rendu à la politique (...)

Sylvie Maugis
Article mis en ligne le 22 mars 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

À Soubès, près de Lodève dans l’Hérault, un groupe de douze femmes retraitées a conçu un projet d’habitat collectif sénior locatif, qu’elles ont baptisé « Les coquelicots de Soubès ».
Actuellement, les maisons sortent de terre et seront habitables dans le courant de l’été 2017. Pour parler de cette aventure étonnante, je suis allée à la rencontre de trois d’entre elles : Monique, infirmière retraitée, Françoise, formatrice en psychologie retraitée et Maryvonne, kiné retraitée et à l’initiative du projet.

Sylvie Maugis : Comment est né ce projet ?

Maryvonne : Ce projet a huit ans. Au départ, il réunissait 40 personnes, puis au fur et à mesure du temps qui passait, des embûches, nous sommes resté.es à dix, et deux personnes vont bientôt nous rejoindre.

Il s’agira de douze petites maisons de deux et (...)

Pierre Bance
Article mis en ligne le 25 mars 2017
Rubrique : INTERNATIONAL

Dans le cadre de la Semaine anticoloniale et antiraciste, s’est tenu à Paris, le 11 mars 2017, un débat sur les expériences comparées des zapatistes et des Kurdes à l’initiative du collectif « Sortir du colonialisme ». Le texte ci-dessous n’en est pas le compte rendu mais la mise en forme des notes préparatoires de l’auteur qui s’est aidé des travaux sur le Chiapas d’un autre intervenant, Jérôme Baschet.

De cette comparaison, il ressort que si les zapatistes du Chiapas se sont résolument inscrits dans un projet de démocratie directe, au Rojava, le processus est plus compliqué. Semble se dessiner un type de démocratie participative au risque de contrarier l’ambition de construire une société sans État.

L’autonomie, au sens révolutionnaire, est la volonté et la capacité d’une communauté de s’organiser et de s’autogouverner sur un territoire restreint, la commune, qui, fédérée à d’autres communes, forme la commune des communes. Cette idée, ancienne, de supprimer la séparation entre gouvernants et gouvernés, (...)

Alain Brossat
Article mis en ligne le 25 mars 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

À l’heure où le quinquennat de François Hollande s’achève, alors que ce président singulier est politiquement mort, ce qui frappe, ce n’est pas tant sa franche impopularité que son impressionnante obsolescence, son insignifiance et sa transparence vaporeuse, dûment constatées tant par les gouvernés que par les observateurs patentés.

Il est des bons mots qui, parfois, reviennent en boomerang au visage de ceux qui les prononcent et y laissent des balafres sanglantes : dans l’une des scènes d’un film documentaire Le pouvoir, évoquant les premiers mois du quinquennat de François Hollande, on voit celui-ci présider dans une salle (...)

Alain Brossat
Article mis en ligne le 7 avril 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Nous vivons une sale époque où la demande de sécurité et l’aspiration obsessionnelle à être protégé refoulent toutes les espérances. Plus l’Etat s’active brutalement faire enfler cette demande, et plus se fait pressante la question : mais qui nous protégera de la police ?

Il faut que vous le sachiez : s’il devait vous arriver un jour, chose somme toute banale (nous avons tous nos « jours sans »), d’être embarqué.e dans ce qu’il est convenu d’appeler un « différend familial », avec cris stridents, noms d’oiseaux qui volent, pleurs d’enfants à la clé — ceci au point qu’un (...)

Véronique Valentino
Article mis en ligne le 7 avril 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

En octobre 2010, lors d’une manifestation devant un lycée de Montreuil, un lycéen de 16 ans avait été grièvement blessé par un tir de flashball. Presque sept ans plus tard, la Cour d’appel de Paris a condamné à 18 mois de prison avec sursis l’auteur du tir, mais a refusé d’assortir la peine d’une interdiction d’exercer. Entre temps, le policier a été muté pour convenance familiale et a bénéficié d’une promotion. La victime, elle, souffre toujours de graves séquelles. Le procès qui s’est achevé le 11 janvier dernier pose une nouvelle fois la question de l’interdiction de ces armes dites « intermédiaires », dont l’usage s’est totalement banalisé depuis 2005 et qui continuent à faire de nombreuses victimes.

C’est un procès important qui s’est tenu à Paris du 9 au 11 janvier dernier. L’un des rares à s’être soldé par la condamnation d’un policier pour avoir occasionné des blessures graves par un tir d’un lanceur de balles de défense (LBD), ces armes dites « intermédiaires », parce que réputées « à létalité (...)

Alice Guy
Article mis en ligne le 7 avril 2017
dernière modification le 9 avril 2017
Rubrique : PHOTOS… ART… MUSIQUES… VIDÉOS…
Olivier Le Cour Grandmaison
Article mis en ligne le 12 avril 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Par un hasard singulier du calendrier, la Marche pour la justice et la dignité, contre les violences policières, le racisme, la hogra et la chasse aux migrants, du 19 mars dernier, a coïncidé avec le lancement de la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme mise en place par le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Antiracisme politique contre antiracisme institutionnel. Depuis le 31 décembre 2014, dans la "douce" France de François Hollande, le second a été érigé au rang de « grande cause nationale ». Aussi n’est-il pas surprenant que M. Valls, alors à Matignon, ait jugé nécessaire de donner une « nouvelle (...)

Alexandre Moreau
Article mis en ligne le 14 avril 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Au moment où le monde connaît un triste record de nombre de déplacés (65,3 millions en 2016 selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés), l’impératif de protection de populations persécutées, opprimées, massacrées ou affamées doit prévaloir sur les logiques sécuritaires, de contrôle des flux migratoires et les discours de peur. Pour ce faire, il est urgent d’entamer une réforme courageuse, solidaire et humaniste de l’accès au territoire français et européen.

Chaque année, l’Anafé constate que le contrôle des flux migratoires bafoue les principes d’accueil et de protection des étrangers, en particulier des personnes les plus vulnérables.

L’actualité est, à cet égard, tristement frappante. L’année 2016 a vu la multiplication des entraves pour les personnes qui (...)

Christiane Passevant
Sortie nationale : 25 janvier 2017
Article mis en ligne le 27 avril 2017
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Dans Tempête de sable, Elite Zexer situe le récit dans un village bédouin du Néguev durant les quelques jours du second mariage de Suleiman, père de trois filles. Layla, l’aînée, est étudiante et conduit la voiture familiale seulement hors du village. Les règles strictes de la communauté bédouine (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 27 avril 2017
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Trois films, trois réalisatrices, trois visions du Moyen-Orient… Il existe cependant plusieurs points communs à ces films — 3000 Nuits de Mai Masri, Personal Affairs de Maha Haj et Tempête de sable d’Elite Zexer. Les trois sont à l’affiche en ce début d’année, les trois sont en langue arabe, écrits et (...)

Richard Falk & Virginia Tilley
Article mis en ligne le 17 mai 2017
Rubrique : INTERNATIONAL

Traduction française de la préface du rapport préparé par Richard Falk et Virginia Tilley pour la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO). « C’est seulement en démantelant ce régime d’apartheid qui est fondé sur une structure de domination raciale d’Israël sur le peuple palestinien délibérément fragmenté que peut être ouverte la voie pour une diplomatie crédible, qui vise enfin à réaliser une paix durable pour les deux peuples. »

Il n’était pas prévu que la publication de ce rapport par la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO) des Nations Unies le 15 mars 2017 soit un événement politique tumultueux. Après tout, il s’agissait d’une étude universitaire écrite par deux chercheurs, dont le contenu avait été (...)

Véronique Valentino
Article mis en ligne le 17 mai 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Voici un livre terriblement actuel. Il rend visible le flux permanent de personnes qui, depuis 1947, meurent, tuées par la police, étouffées, battues, abattues, percutées. Elles ont été tuées lors de contrôles, d’arrestations, de manifestations ou de mouvements sociaux par les « forces de l’ordre ». Une expression qui sonnera bizarre à l’issue de cette lecture vivement conseillée.

Lutter contre l’oubli. C’est ce qui a poussé le collectif Cases Rebelles à publier 100 portraits contre l’Etat policier. Un livre qui revisite l’histoire de France de l’après-guerre à nos jours, à travers un prisme peu usité : celui des personnes tuées par les forces de l’ordre. Précisons tout de suite (...)

Véronique Valentino
Article mis en ligne le 17 mai 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Les agressions perpétrées par des membres de groupes d’ultra-droite se multiplient. Depuis les blocus et manifestations lycéennes qui ont suivi l’affaire Théo, ce jeune homme violé à coup de matraque par des policiers d’Aulnay-sous-Bois, les hommes de main de l’extrême-droite s’attaquent à des militants antifascistes, faisant y compris des morts. Deux personnes arrêtées et une trentaine d’armes saisies dans des perquisitions administratives dans les milieux de l’ultra-droite violente de Gironde. Et ce n’est qu’un exemple.

L’hydre fasciste relève la tête. Alors que de nombreux lycéens parisiens bloquaient leurs établissements dans l’entre-deux tours aux cris de « ni banquier, ni facho », une dizaine de militants de l’Action française, sont venus tracter devant le lycée Voltaire le 25 avril. Ces militants casqués du (...)

Véronique Valentino
Françoise Vergés, {Le ventre des femmes} (Albin Michel)
Article mis en ligne le 17 mai 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Le ventre des femmes de Françoise Vergés raconte une affaire méconnue. En juin 1970, on découvre que des milliers d’avortements sans consentement ont été pratiqués à l’île de la Réunion par des médecins qui ont prétexté des opérations bénignes pour se faire rembourser par la Sécurité sociale. Derrière ces violations de la loi et les fraudes massives, on découvre les politiques antinatalistes de l’État français dans les Outre-mer. Nous avons souhaité interviewer l’auteure, Françoise Vergés, pour comprendre comment des faits aussi graves ont pu se produire sans provoquer un scandale au niveau national.

L’Autre Quotidien : Qu’est-ce qui vous a motivé à écrire ce livre ?

Françoise Vergès : J’ai eu envie d’étudier ces événements, pour deux raisons. D’abord, parce que, très souvent, les Outre-Mer n’appartiennent pas à l’analyse de la post-colonialité en France. On parle de ce qui se passe dans les quartiers (...)

Alain Musset
Article mis en ligne le 22 mai 2017
dernière modification le 23 mai 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Affirmer que Star Wars est un brûlot anticapitaliste et que Luke Skywalker est une sorte de Che Guevara intergalactique peut sembler à la fois paradoxal et provoquant. Si l’oncle Picsou a déboursé en 2012 la modeste somme de quatre milliards de dollars pour racheter la franchise (en récupérant au (...)

Christiane Passevant
Cessez-le-feu d’Emmanuel Courcol. Les Oubliés (Land of Mine) de Martin Zandvliet. Lettres de la guerre de Ivo M. Ferreira. Tramontane de Vatche Boughourjian. Tombé du ciel de Wissam Charaf. Wrong Elements de Jonathan Littell.
Article mis en ligne le 22 mai 2017
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Cessez-le-feu d’Emmanuel Courcol (19 avril)

Les Oubliés (Land of Mine) de Martin Zandvliet (22 mars)

Lettres de la guerre de Ivo M. Ferreira (19 avril)

Tramontane de Vatche Boughourjian (1er mars)

Tombé du ciel de Wissam Charaf (15 mars)

Wrong Elements de Jonathan Littell (22 mars)

La guerre et ses conséquences est un sujet commun à plusieurs films récents, qu’il s’agisse des deux guerres mondiales, de guerres coloniales, de la guerre civile au Liban ou des conflits en Afrique où l’enfance est embrigadée et les civil.es en première ligne, comme toujours. Outre les motivations liées à la prise de pouvoir, la guerre a pour but d’assurer la domination des populations, les terroriser, les utiliser en tant que « chair à conflit » et à expérimenter des pratiques et des armes. Les origines des guerres évoluent vers un flou inscrit dans des raisons antinomiques et paradoxales au cours des massacres… Restent des traces indélébiles et dramatiques.

Cessez-le-feu d’Emmanuel Courcol montre ces traces, cinq ans après la fin de la Première Guerre mondiale. Le plan séquence du début et le zoom avant dans les tranchées résume à lui seul l’horreur, la barbarie et le tumulte de la grande boucherie de 14-18 : les pieds dans la merde et la charogne… Certes (...)

Francis Gavelle
Article mis en ligne le 22 mai 2017
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

39e édition du Festival du court métrage (Clermont-Ferrand, 3-11 février 2017)
Entre sections compétitives et programmes thématiques, retour sur quelques films qui explorent, bousculent, les frontières entre réalité et fiction.

Green Screen Gringo (Compétition Labo)

Dans ce documentaire expérimental, Douwe Dijkstra, cinéaste néerlandais et gringo baroudeur, arpente, entre mégalopole et zone rurale, le territoire brésilien. Équipé d’un fond vert amovible, qui lui permet toutes les incrustations, le réalisateur joue d’un (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 22 mai 2017
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Il semble qu’il y ait un regain pour les teen movies flirtant avec l’horreur et le fantastique, du style Carrie de Brian de Palma (1976), son remake Carrie 2 de Kimberly Peirce (2013) ou encore Suspiria de Dario Argento (1977). Deux films récents se distinguent en particulier, Mate-Me Por Favor d’Anita Rocha Da Silveira et Grave de Julia Ducourneau, qui ont en commun des images léchées, des bandes son soignées, comme de souligner la fascination d’une jeunesse privilégiée pour la mort violente indéfectiblement liée à une jouissance exacerbée et à la transgression. Ce n’est pas la révolte adolescente avec de simples provocations pour s’affirmer, il s’agit à présent de rituels symboliques et même de sublimation de la transgression pour répondre à des pulsions faisant irruption au passage de l’adolescence à l’âge adulte. La sexualité, les relations sado masochistes, le meurtre, le cannibalisme alimentant le phénomène de métamorphose et la transgression obligée. On est loin du cinéma de Pasolini et de sa vision politique de l’utilisation de la domination par le sexe. C’est Sade ou l’Apollinaire des Onze mille verges vus par des ados plus ou moins paumé.es dans un monde aseptisé où la misère est invisible.

Dans Mate-Me Por Favor (Tue-moi s’il te plaît), Anita Rocha Da Silveira installe son récit dans une banlieue résidentielle en construction : beaux immeubles entourés d’une voie rapide et de terrains vagues, reste d’une forêt détruite… D’emblée, on est dans un climat d’attente oppressante. Face à la (...)

Christiane Passevant
Les Initiés de John Trengrove et Plus jamais seul d’Alex Anwandter
Article mis en ligne le 22 mai 2017
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Les Initiés de John Trengrove [47] soulève un double questionnement sur la masculinité et sur l’homosexualité : autrement dit que signifie être un « homme » ? Le film a pour trame une initiation supposée secrète, dont Nelson Mandela parle dans son autobiographie, Un long chemin vers la liberté.

L’image (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 22 mai 2017
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Jusqu’à quel point peut-on être « Corporate » ?

Émilie Tesson-Hansen est une jeune responsable des ressources humaines qui en veut et se coule parfaitement dans le moule de la killeuse, qu’elle revendique même dans les week-ends séminaires où l’on teste ses limites et on l’on débat avec le jargon (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 22 mai 2017
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Filmer pour ne pas oublier… Une belle manière de raconter le film documentaire de Régis Sauder, Retour à Forbach. Voilà trente ans que Régis Sauder est parti de cette ville minière de la Moselle, sa ville natale partagée entre la France et l’Allemagne durant des décennies.

C’est un bassin houiller (...)

Témoignage recueilli par Véronique Valentino
Article mis en ligne le 23 mai 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Il a fondé l’association qui réunit les salariés marocains de la SNCF, en guerre judiciaire avec leur ex-employeur, pour demander la réparation du préjudice moral subi. Pendant près de quarante ans, ils ont trimé aux échelons les plus bas, pour des salaires et une retraite bien inférieures à celle des salariés français. Chronique de l’exploitation des « indigènes du rail » par Ahmed Katim.

La SNCF recrutait à Meknès

Le récit de cette humiliation commence au Maroc en 1972, telle que la raconte Ahmed Katim, porte-parole de l’association qui rassemble les ex-salariés marocains de la SNCF. Né le 31 janvier 1949 à Youssoufia, à une centaine de kilomètres de Marrakech, Ahmed Katim se souvient (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 25 mai 2017
Rubrique : LIVRES, REVUES…

L’Échaudée est une revue qui se partage entre des textes de critique sociale, des dessins, des peintures, des sculptures, de la littérature avec des récits, des nouvelles, des contes, de la poésie… L’Échaudée est une manière d’aborder l’utopie, l’en dehors des idées et des images, la pensée alternative… Et (...)

Véronique Valentino
Article mis en ligne le 2 juin 2017
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Après des années de lutte, les salariés marocains de la SNCF, embauchés hors statut dans les années 1970, ont vu leurs demandes de dommages et intérêts acceptées par les Prudhommes en septembre 2016. Mais la Cour d’appel de Paris, qui jugeait l’affaire en appel lundi et mardi dernier, ne rendra sa décision que le 31 janvier 2018. Une longue attente sachant que la SNCF, qui joue la montre, peut encore se pourvoir en cassation.

« Les chibanis de la SNCF » devront encore attendre. Au moins jusqu’au 31 janvier 2018, date à laquelle la Cour d’appel rendra son délibéré. Lors du procès en appel qui s’est tenu les 15 et 16 mai dernier à Paris, des centaines d’agents marocains de la SNCF, embauchés dans les années 1970 hors statut, (...)

Daniel Pinòs
Canek Sanchez Guevara (éditions Métailié)
Article mis en ligne le 2 juin 2017
dernière modification le 6 juin 2017
Rubrique : LIVRES, REVUES…

33 révolutions de Canek Sánchez Guevara est un livre de poésie urbaine, un roman composé de scénettes courtes qui disent le quotidien des Havanais. Si on veut comprendre Cuba au XXe siècle et aujourd’hui, il faut lire le roman de Canek Sánchez Guevara : 33 révolutions.

Ce titre fait référence aux (...)














Statistiques du site

  • Nombre total de visites :
    412721 visiteurs
  • Nombre de pages visitées :
    11194 pages
  • Moyenne depuis 365 jours :
    199 visites par jour
  • Plus grosse journée
    le 09-09-2015
    avec 901 visiteurs
  • Aujourd'hui :
    74 visiteurs
  • Actuellement en ligne :
    4 visiteurs
  • Ce site compte : 9 auteurs 161 rubriques 1377 articles 147 mots-clés 7 sites référencés
  • letzter herausgegebener Artikel :
    den 5. Juni 2017
    "Kriegs-Dienstverweigern als Lebensaufgabe"


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4