DIVERGENCES 2
Revue libertaire internationale en ligne
Descriptif du site
Jean-luc Debry
Article mis en ligne le 7 juillet 2016
dernière modification le 6 juillet 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

« Mais ce qui rend son vide et sa tristesse si affreux, si épouvantables et en même temps si grotesques, c’est le fait inconcevable que cette solitude désertique, ce glacier se trouve, intellectuellement parlant, au milieu de l’Allemagne nouvelle toute vibrante et retentissante de chemins de fer et de télégraphes, de cris et de tumultes, au centre d’une culture dont, par ailleurs, la curiosité est maladive, qui jette tous les ans dans le monde quarante mille volumes, qui étudie chaque jour mille problèmes dans cent universités, qui, chaque jour, joue la tragédie dans des centaines de théâtres et qui, cependant, ne sait rien, ne devine rien et ne sent rien de ce formidable drame de l’esprit qui se déroule dans sa propre ambiance, dans son cercle le plus intime. »

Stefan Zweig [1]

Les meurtres de masse du vendredi 13 novembre à Paris et leur suite policière à St Denis, nous font réagir sur un mode émotionnel et les expressions les plus courantes qui en formulent la teneur - horreur, barbarie, stupéfaction - ne peuvent, même provisoirement, nous satisfaire, car, l’attaque (...)

Charles Jacquier
Jean-Paul Loubes (Éditions du Sextant)
Article mis en ligne le 7 juillet 2016
dernière modification le 10 mai 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Anthropologue, architecte et écrivain, mais aussi enseignant et grand voyageur, l’auteur propose une analyse du tourisme de masse, sévère et désenchantée, placée sous l’égide d’un Claude Lévi-Strauss écrivant dans Tristes Tropiques : « Ce que d’abord vous nous montrez, voyages, c’est notre ordure lancée au visage de l’humanité. » En effet, il ne s’agit pas ici de convoquer une mythologie romanesque du voyage à la Blaise Cendrars, mais d’approcher la réalité sans fards ni illusions d’un tourisme de masse qui concernent plus d’un milliard de personnes chaque année dans le monde et menace de destruction des sites irremplaçables et perturbe et aliène la vie des populations qui y vivent. Un des points les plus intéressants de cette critique radicale concerne la prétendue mise en valeur de sites par le biais des processus de labellisation par l’UNESCO au titre du Patrimoine mondial de l’humanité.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, celle-ci est loin d’être une garantie de préservation et de protection, mais, tout au contraire, la première étape de leur marchandisation avec les conséquences désastreuses qu’elle entraîne, en particulier pour les populations locales. L’exemple de Samarcande, évoquée dans l’extrait reproduit ici même, est particulièrement éclairant sur les méfaits et la brutalité de ce tourisme de masse comme « arme de destruction massive ».

Le mur de Samarcande

Or, voici que le XXIe siècle inaugure une nouvelle raison de construire des murs : l’industrie touristique. Si les médias ont largement rendu compte des dramatiques évasions des Allemands de l’Est jadis, des vagues de migrants à l’assaut des enclaves de Melilla ou accrochés aux (...)

Hélène Hernandez (éditions libertaires)
Article mis en ligne le 7 juillet 2016
dernière modification le 13 avril 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Les femmes restent les grandes oubliées des guerres, celle de 14 comme des guerres précédentes ou des suivantes. Le silence est là comme ailleurs porteur d’inégalités. L’histoire transmise à l’école fait la part belle aux combattants, même morts, il n’est qu’à voir les 30 000 monuments aux morts dans nos (...)

Comité pour un boycott actif de l’élection présidentielle
Article mis en ligne le 7 juillet 2016
dernière modification le 12 avril 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Pourquoi une « primaire » à gauche ? La première motivation de ceux qui l’ont proposée est d’éviter de voir imposer à la gauche un candidat calamiteux et qui a fait ses preuves… Sur un plan pour ainsi dire plus élevé, il s’agirait de donner à cette élection et donc, plus largement, à l’institution de la (...)

Article mis en ligne le 7 juillet 2016
dernière modification le 6 juillet 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Il est des paroles qu’il convient d’écouter, et cela d’autant plus que le contexte exige qu’elles le soient. Ce contexte est celui d’une politique répressive contre les travailleurs menée par l’un des gouvernements les plus collaborationnistes, en termes de collusion avec le patronat, que la France ait connu depuis des décennies. Quant aux paroles, ce sont en l’occurrence celles prononcées, en hommage aux maquisards tombés ou déportés pour avoir affronté les armes à la main l’armée nazie et les milices vichystes, par une jeune inspectrice du travail poursuivie en justice pour avoir fait son travail : protéger des travailleurs, ceux de l’usine Tefal, contre une aggravation illégale des conditions de leur exploitation.

En tant qu’inspectrice du travail et syndicaliste, je suis fière de prendre la parole aujourd’hui sur le plateau des Glières.

Cette prise de parole dans ce lieu symbolique, au regard du combat que je mène depuis plus de 3 ans et dans le contexte économique, social et politique actuel m’émeut tout (...)

Christiane Passevant
Franco Berardi (LUX)
Article mis en ligne le 7 juillet 2016
dernière modification le 12 avril 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Tueries, meurtres de masse, attentats… Un phénomène qui s’emballe, provoque la sidération et annihile, dans un premier temps, toute tentative de comprendre des événements aussi tragiques qu’inacceptables. Et « ces moments où un public tétanisé par un événement violent emboîte en somnambule le pas à des gouvernants manipulateurs et cyniques, ces moments, [écrit Alain Brossat], où s’abolit tout discernement du public sont eux-mêmes plus terrifiants que ce qui les suscite. »

Dans Tueries. Forcenés et suicidaires à l’ère du capitalisme absolu, Franco Berardi s’interroge donc sur les origines, les motivations de ces meurtres de masse, sur « ces tueurs [qui] sont la manifestation extrême d’une des tendances principales de notre temps […], les héros d’une époque de nihilisme et de stupidité spectaculaire : l’ère du capitalisme financier. »

Manipulation, désespoir, nihilisme, frustration, affirmation identitaire, quête d’un pouvoir éphémère… « L’on comprend probablement mieux le devenir actuel du monde si l’on observe [celui-ci] à la lumière de ce genre de folie affreuse, plutôt qu’à travers le prisme de la folie policée des économistes et des politiciens. J’ai vu [écrit Berardi], l’agonie du capitalisme et le démantèlement d’une civilisation sociale d’un point de vue très particulier : celui du crime et du suicide. »

Pourquoi Franco Berardi — philosophe, militant issu du mouvement autonome italien des années 1970, cofondateur de Radio Alice à Bologne, et aujourd’hui enseignant de l’histoire sociale des médias, pourquoi a-t-il choisi cet axe de recherche et écrit un livre sur ce sujet ?

Tueries. Forcenés et suicidaires à l’ère du capitalisme absolu… Est-ce la fascination, la répulsion vis-à-vis d’actes qui pourraient être interprétés « comme l’abolition de la frontière entre spectacle et vie réelle (ou mort réelle, ce qui revient au même) » ?

Rencontre avec Franco Berardi. Le sémiocapitalisme substitue à la vie réelle le simulacre des algorithmes et du spectacle, et génère une détresse psychique qui se répand comme une traînée de poudre nihiliste.

Franco Berardi : Je me suis posé la question : mais pourquoi ai-je écrit un livre aussi horrible ? La réponse est évidente : parce que l’horreur est autour de nous. Nous pouvons cependant nous libérer de cette horreur en la regardant sans en être touché au niveau psychique, culturel, ou au niveau de la (...)

Patrick Vassort
Article mis en ligne le 7 juillet 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Depuis des semaines, le gouvernement et les médias utilisent les mêmes « éléments de langage » pour faire croire que les manifestations seraient composées de gens raisonnables qui ne comprennent pas encore les avantages de la « loi travail », loi européenne et non El Khomri, d’une part et, de l’autre, (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 8 juillet 2016
Rubrique : PHOTOS… ART… MUSIQUES… VIDÉOS…
Christiane Passevant
28 avril 2016
Article mis en ligne le 8 juillet 2016
Rubrique : PHOTOS… ART… MUSIQUES… VIDÉOS…
Christiane Passevant
16 avril 2016
Article mis en ligne le 8 juillet 2016
Rubrique : PHOTOS… ART… MUSIQUES… VIDÉOS…
Article mis en ligne le 8 juillet 2016
Rubrique : N° 43 JUILLET 2016

[*RÉSISTANCES…RÉFLEXIONS…*]

Tueries. Forcenés et suicidaires à l’ère du capitalisme absolu, Franco Bérardi (CP)

Pour un boycott actif de l’élection présidentielle. Comité pour un boycott actif de l’élection présidentielle

Celles de 14. La situation des femmes au temps de la grande boucherie, Hélène (...)

Sylvie Maugis
Article mis en ligne le 29 novembre 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

À une quarantaine de kilomètres au nord ouest de Montpellier, la « Boutique Paysans Producteurs » s’est implantée à Clermont l’Hérault depuis maintenant 11 ans.
Ils étaient huit au départ à vouloir sortir des schémas formatés et créer leur propre circuit de distribution. Ils sont près de 25 maintenant à animer, en totale autogestion, cette boutique, installée dans un ancien cinéma.

Ils proposent en « circuit court » six jours sur sept : fruits et légumes, fromages, viandes, œufs, vin, sirops, jus de fruits, miel, huile d’olive, spiruline, escargots, cosmétiques…
La question étant de comment a été initiée l’idée d’une Boutique Paysans Producteurs ?

Roger Pierre [31] : Ce n’est pas nous qui avons inventé cette formule de circuit court, les premières expériences par ici ont été réalisées sur le Larzac, par la Confédération Paysanne : les anciens résistants du plateau qui ont démarré avec la boutique sur Millau, et même avant il y en a eu en Ardèche, je (...)

Alain Brossat
Article mis en ligne le 29 novembre 2016
dernière modification le 17 novembre 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Quand je parle de la plèbe, de la figure du plébéien, je suis toujours porté par tempérament à mettre en avant des gestes, des conduites, des attitudes ou des mots qui se rattachent au grand motif du soulèvement, du refus, de la rébellion. Je voudrais essayer, dans cet exposé, d’envisager une (...)

Olivier Le Cour Grandmaison
Article mis en ligne le 30 novembre 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Lundi 1er mars 1880. Discours du ministre de la Marine et des Colonies, l’amiral Jauréguiberry, au Sénat. « Des possessions, en nombre assez considérable, sont venues augmenter celles que nous avions déjà. (…) Dans toutes ces annexions, on s’est formellement engagé à respecter (…) les traditions de (...)

Olivier Le Cour Grandmaison
Les mots en campagne
Article mis en ligne le 30 novembre 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

« Depuis le temps que la France “rayonne”, je me demande comment le monde entier n’est pas mort d’insolation. » Jean-François Revel

Après avoir longtemps été la fille aînée de l’Église, la France serait devenue, par la grâce des Révolutions de 1789 et 1792, et des Déclarations des droits de l’homme et du citoyen, la fille aînée de l’émancipation individuelle et collective. Histoire sublime, forcément sublime, qui se poursuit glorieusement (...)

Olivier Le Cour Grandmaison
Les mots en campagne
Article mis en ligne le 30 novembre 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

« Nul ne peut être lésé, dans son travail (…), en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances. » (Constitution de la Quatrième République.) Pourtant, les discriminations, frappant les « immigrés » nord-africains après 1945, furent systémiques. Les divers adeptes du grand roman national n’ont de cesse de nier ou d’euphémiser cette réalité. France : terre d’accueil ? Suite et fin de l’analyse de Olivier Le Grandmaison

« L’égalité de tous les citoyens devant la loi, qui est le principe de base de notre Constitution, n’a jamais été pratiquée. (…) Dans les domaines politique et économique, la discrimination n’a cessé de jouer au bénéfice des Français et au détriment des musulmans. » H. Frenay et M. Rocard (1957)

8 mai (...)

Alain Brossat
Article mis en ligne le 30 novembre 2016
dernière modification le 17 novembre 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Les policiers sont à bout, ils sont au bord du burn-out collectif — ce n’est pas l’effet papillon mais le syndrome de Viry-Châtillon — un cocktail Molotov lancé dans l’Essonne peut-il provoquer une tornade de manifestations de flics dans la France entière ?

La réponse est à l’évidence oui — un bon (...)

Sylvie Maugis
Article mis en ligne le 30 novembre 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Après l’élection de Robert Ménard ( apparenté FN) à la Mairie de Béziers en 2014, un groupe de personnes a décidé de créer un contre journal au bulletin municipal , qu’ils-elles qualifient de « tabloïd anglais », (journal à scandales) où le Maire et ses acolytes déversent leurs haines de tout ce qui est (...)

Article mis en ligne le 30 novembre 2016
Rubrique : INTERNATIONAL

Face à la gravité de la situation en Turquie, les huit organisations syndicales nationales françaises — CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires et UNSA — ont élaboré ensemble un courrier remis à Monsieur Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères, et une lettre de protestation à Monsieur (...)

Christiane Passevant
38ème festival international du cinéma méditerranéen de Montpellier
Article mis en ligne le 30 novembre 2016
dernière modification le 17 novembre 2016
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

CINEMED. Cinéma sans frontières…

Le Festival international du cinéma méditerranéen (Cinemed) peut se targuer de surprendre, d’entraîner le public chaque année dans une multitude de visions à la fois libres, particulières et radicales… Pendant neuf jours, c’est toute la richesse et la diversité de la création cinématographique (...)

Christiane Passevant
Film documentaire de Silvia Munt (16 novembre 2016)
Article mis en ligne le 30 novembre 2016
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

En 2012, l’Espagne est frappée de plein fouet par la crise économique et le taux de chômage atteint alors 27%. Des centaines de milliers de personnes, qui n’ont plus la possibilité de rembourser leur crédit immobilier, sont expulsées de leur logement, ce qui n’efface pas pour autant leur dette auprès des banques. Les banques expulsent, exproprient et continuent de ponctionner leurs victimes… Tandis que les logements restent vides, trop chers à louer ou à vendre. Des immeubles entiers, propriété des banques, sont vandalisés et se dégradent par manque d’entretien. Illustration encore une fois de la logique du profit contre-productif et imbécile.

Que gagnent en effet les banques à jeter ainsi quelque 600 000 personnes à la rue ? Des familles entières, des enfants, des femmes enceintes, des handicapé.es, tous et toutes démunies face à l’absurdité du système. C’est alors qu’un collectif s’organise, spontanément, rassemblant de nombreuses personnes qui refusent la résignation, et veulent aussi venir en aide aux victimes des prêts bancaires toxiques.

La plateforme se réunit tous les mercredis, prend en charge les urgences, apporte soutien et informations pour réagir contre l’insupportable, aménage un bâtiment pour celles et ceux qui sont à la rue, développe l’entraide, « libère » et occupe des logements vides, organise des manifestations… C’est en cela que le film de Silvia Munt, Afectados, est jubilatoire, avec deux thèmes essentiels qui en sont le fil rouge : la survie et la solidarité.

« Je connaissais la théorie et maintenant je vois la pratique » dit une des personnes dans le film. Les séquences de l’atelier de squat et de l’occupation festive de la banque illustrent parfaitement cette mise en pratique. « C’est risqué et illégal, mais c’est légitime » explique une jeune femme de l’atelier de squat qui recommande d’occuper les appartements vides — propriété des banques —, et non ceux des particuliers ou des logements sociaux.

Dans Afectados, Silvia Munt donne la parole à celles et ceux qui en sont privé.es la plupart du temps. Des témoignages simples, vrais et bouleversants se succèdent à l’écran : « Pendant des années, on a vécu comme des somnambules. On pensait qu’on faisait tout bien ». « Je ne serai plus jamais comme avant et je ne le souhaite pas ». « On a la liberté de savoir vivre autrement ». « J’ai appris la solidarité et à aimer les gens ». Et de conclure par rapport aux logements « libérés » : « C’est notre droit. Nous allons nous battre ! »

Afectados de Silvia Munt s’achève sur le regard d’un homme tourné en gros plan vers la caméra qui semble dire « et vous ? ». Une image qui résume toute la dynamique de Afectados (Rester debout) de Silvia Munt qui traite dans ce film de la prise de conscience, de la dignité retrouvée et de l’entraide au-delà des différences.
Et puis personne n’est à l’abri de se retrouver à la rue comme le dit Silvia Munt dans l’entretien. Il faut garder à l’esprit que l’ennemi n’est pas l’autre, comme on tente de le faire croire, mais le système dont les banques sont un avatar. Alors, « s’entraider, ça fait grandir ».

L’entretien avec la réalisatrice Silvia Munt souligne son implication dans un tournage où la caméra devient invisible pour donner libre cours à la parole de celles et ceux que le système bancaire et l’État bâillonnent…

Le film est sur les écrans depuis le 16 novembre.

Silvia Munt : J’avais la nécessité de faire ce film. Je voulais le faire, je voulais comprendre.Je me sentais proche de ces personnes. Enfin je n’en suis pas, mais je pourrais l’être. Il suffit d’avoir une maladie, d’être au chômage et l’on peut très vite se retrouver dans cette situation.

On a commencé (...)

Jean-Pierre Garnier
Film documentaire de Pierre Carles et Nina Faure
Article mis en ligne le 30 novembre 2016
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Équateur-France : mêmes combats ? À première vue, le rapprochement peut paraître inattendu voire farfelu. Quoi de commun, en effet, entre la France et un petit pays d’Amérique Latine de 18 millions d’habitants en voie de développement où le quart de la population vit encore de l’agriculture et dont (...)

Christiane Passevant
Film documentaire de Wang Bing (26 octobre 2016)
Article mis en ligne le 30 novembre 2016
dernière modification le 17 novembre 2016
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Ta’ang. Un peuple en exil, un film documentaire de Wang Bing.

« Tous ceux qui peuvent marcher partent ». Histoire méconnue d’un exil forcé, celui d’une minorité ethnique birmane piégée par une guerre civile dans la zone frontalière entre la Chine et la Birmanie.

Wang Bing tourne dans l’urgence plusieurs camps de réfugié.es qui se construisent sous l’œil de la (...)

Christiane Passevant
Film documentaire de Jean-Claude Poirson (24 octobre 2016)
Article mis en ligne le 30 novembre 2016
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

La Bataille de Florange de Jean-Claude Poirson

« Les promesses, c’est terminé ! On va prendre notre avenir en main ! » Un début qui annonce une lutte déterminée contre un capitalisme que les sidérurgistes qualifient de « féodal » et qui s’inscrit dans la durée. En effet, deux mandats présidentiels, avec gesticulations de campagne— de droite et de gauche (...)

Christiane Passevant
Film de Sophie Blondy
Article mis en ligne le 1er décembre 2016
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Un cirque itinérant sur une plage de la Mer du Nord. Un casting superbe, Denis Lavant, Iggy Pop, Tchéky Karyo, Béatrice Dalle, Natacha Régnier…

Qui interprète mieux le maelstrom du tourment que Denis Lavant ? Encore une fois, il joue à merveille l’amour, la jalousie, les pulsions mortifères, calmées (...)

Christiane Passevant
Film de Asghar Farhadi (9 novembre)
Article mis en ligne le 1er décembre 2016
dernière modification le 18 novembre 2016
Rubrique : CINÉMA… THÉÂTRE…TV…

Le Client est un film étonnant dans sa construction cinématographique : théâtre, réalité et cinéma sont dans un même récit qui croise les décors réels et les constructions fictives, les personnages se partageant entre la scène et la vie…

« Quel désastre cette ville ! » commente Emad (magnifique Shahab (...)

Christiane Passevant
Article mis en ligne le 1er décembre 2016
Rubrique : PHOTOS… ART… MUSIQUES… VIDÉOS…

Jean-Manuel Traimond
Consignes, constitutions, décrets, devoirs, dignités, directives, distinctions, formulaires, grades, injonctions, institutions, lois, normes, obligations, ordonnances, préceptes, prescriptions, protocoles, règlements, sommations, statuts et stipulations.
Article mis en ligne le 1er décembre 2016
Rubrique : NOUVELLES, ESSAIS, EXPRESSIONS…

Définition réglementaire de l’anarchisme

La vie heureuse

L’or

Parce que

Drapeaux, frontières, uniformes

La Bible

À suivre…

DÉFINITION RÈGLEMENTAIRE DE L’ANARCHISME

Un beau jour d’été à Barcelone, un autobus va son train-train[1]. Mais soudain, sans prévenir, à un feu rouge le chauffeur lâche un juron.

Il freine. Sort de l’autobus. Et il s’en va.

Vers le soleil.

Les passagers en restent bouche bée.

Ils se mettent ensuite à (...)

Michel Caillat et Marc Perelman
Article mis en ligne le 2 décembre 2016
dernière modification le 6 décembre 2016
Rubrique : RÉSISTANCES… RÉFLEXIONS…

Budapest, Los Angeles et Paris restent en lice — jusqu’à une toujours possible nouvelle défection — pour devenir la « ville hôte » des Jeux olympiques de 2024 que le CIO (Comité international olympique) aura à choisir en septembre 2017. Plusieurs villes qui s’étaient déclarées candidates pour accueillir (...)

Thierry Vandennieu
Francis Dupuis-Déri (LUX)
Article mis en ligne le 6 décembre 2016
Rubrique : LIVRES, REVUES…

Dans son dernier essai, intitulé la Peur du peuple. Agoraphobie et agoraphilie politiques, publié aux éditions LUX dans la collection humanités, le politologue Francis Dupuis-Déry, propose une réflexion sur la démocratie directe, l’horizontalisme en politique et l’autogestion anarchiste. Il y relève à (...)












Statistiques du site

  • Nombre total de visites :
    386289 visiteurs
  • Nombre de pages visitées :
    402682 pages
  • Moyenne depuis 365 jours :
    348 visites par jour
  • Plus grosse journée
    le 09-09-2015
    avec 901 visiteurs
  • Aujourd'hui :
    120 visiteurs
  • Actuellement en ligne :
    3 visiteurs
  • Ce site compte : 9 auteurs 144 rubriques 1251 articles 139 mots-clés 7 sites référencés
  • Dernier article paru :
    le 6 décembre 2016
    "La peur du peuple. Agoraphobie et agoraphilie politiques"


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.4